Energie : le pétrole algérien a perdu près de 7 dollars en 2019

Energie : Le pétrole algérien a gagné plus de 9 dollars en mai dernier

Les prix du brut algérien, le Sahara Blend, a perdu près de sept dollars en 2019, s’établissant à 64,49 dollars le baril, en raison du différend commercial entre les États-Unis et la Chine, qui a contribué à affaiblir l’économie mondiale et à ralentir la croissance de la demande de pétrole en 2019.

La moyenne annuelle des cours du brut algérien est passée de 71,44 dollars/baril en 2018 à 64,49 dollars en 2019, soit une baisse de 6,95 dollars/baril (-9,72%), a indiqué le rapport mensuel de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

Le brut algérien, Sahara Blend, a été le sixième brut le plus cher en 2019, après l’Angolais Girassol (66,11 dollars/baril), le Guinéen équatorial Zafiro (65,74 dollars/baril), le Nigerian Bonny light (65,63 dollars/baril), le Saoudien Arab light (64,96 dollars/baril), et l’Emirati Murban (64,72 dollars/baril).

Le rapport de l’Opep indique que la production de l’Algérie en 2019 a atteint 1,023 million de barils par jour (Mbj), précisant que les pays de l’organisation ont produit 29,860 Mbj en 2019, contre 31,860 Mbj en 2018, selon des sources secondaires.

MDI School