Votants au compte-gouttes à l’étranger, les hirakistes mobilisés devant les consulats algériens

Vote à l étranger : plusieurs rassemblements anti-élections et tensions devant les consulats Algériens

Votants au compte-gouttes, forte mobilisation des hirakistes devant les consulats algériens à l’étranger. Le premier jour du vote des Algériens établis à l’étranger s’est déroulé sous haute tension.

Plusieurs rassemblements ont été organisés devant les consulats d’Algérie à l’étranger où le vote est prévu pour la communauté algérienne à l’étranger, notamment en France où elle est fortement présente.

Dès les premières heures de la matinée, avant même l’ouverture des bureaux de vote installés aux niveau des représentations diplomatiques algériennes à l’étranger, des citoyens algériens se sont rassemblés pacifiquement devant les différents consulats algériens pour exprimer leur rejet de l’élection présidentielle prévu en Algérie le jeudi 12 décembre.

Des rassemblements ont été signalés devant tous les consulats algériens en France : Paris, Bobigny, Nanterre, Rennes, Reims, Saint-Étienne, Montpellier, Lyon, Bordeaux, ainsi que dans les villes d’autres pays notamment à Lausanne en Suisse, où on parle de l’annulation du vote, à Berlin en Allemagne, à Londres en Grande Bretagne, à Bruxelles en Belgique, Rome en Italie, Madrid en Espagne, New York aux États-Unis ou encore à Montréal au Canada.



Des slogans hostiles au pouvoir et à l’élection présidentielle ont été scandés par les manifestants : « Makach Intikhabat maa El Issabat » (Pas d’élections avec les gangs), ont-ils crié.

À Paris, devant le consulat d’Algérie, un fort dispositif policier a été déployée. Les policiers demandent la carte d’électeur à chaque citoyens qui se rapproche du consulat algérien où se déroule l’opération de vote. Un jeune activiste du Hirak à Paris a été interpellé par la police.

Même à Dubai, aux Émirats Arabes Unis, selon la chaîne Al Ghad, les algériens établis dans ce pays dont le corps électoral compte environ 4600 inscrits sur les listes, ne se sont pas précipités au consulat d’Algérie pour voter, a constaté sur place le correspondant de la chaîne de télévision.

Dans son JT de 20H00, l’ENTV n’a pas montré des files d’attente devant les bureaux de vote à l’étranger. Elle s’est contentée de montrer quelques témoignages de citoyens âgés, qui ont voté.

À l’étranger, d’habitude, c’est durant le weekend que la communauté algérienne à l’étranger se rendait massivement pour voter, mais, cette fois, l’élection, fortement contestée, n’a pas suscité leur intérêt. Pour ce premier jour, les algériens établis à l’étranger ne se sont pas précipités pour voter.

L’ANIE appelle à « respecter l’opinion de l’autre et à bannir le recours à la violence »

Dans l’après-midi d’aujourd’hui, l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE) a appelé les parties qui tentent de perturber le déroulement du vote de la communauté algérienne établie à l’étranger pour la présidentielle à respecter l’opinion de l’autre et à bannir le recours à la violence, rapporte l’agence officielle.

« Les parties qui tentent de perturber l’opération électorale au niveau des bureaux de vote de certains consulats à l’étranger doivent respecter l’opinion de l’autre et bannir le recours à la violence », a précisé le responsable de la communication de l’ANIE, Ali Draâ, dans une déclaration à la presse.

« Vous êtes dans des démocraties. Vous avez le droit de boycotter l’élection présidentielle mais vous n’avez pas le droit de recourir à la violence ou de faire usage de la force contre un autre citoyen qui veut se rendre aux urnes », a-t-il dit à l’adresse de ces parties.

Il a ajouté, à ce propos, que « tenter d’imposer son opinion par la force est inadmissible et totalement injustifié moralement, démocratiquement et civilisationnellement ».

Concernant le taux de participation, le représentant de l’ANIE a déclaré qu' »il est trop tôt pour avancer un chiffre sachant que l’opération s’étalera sur six (6) jours ».

Rappelant que le corps électoral à l’étranger comptait 914.089 électeurs répartis sur 60 centres et 395 bureaux de vote, il a fait état de 114 commissions électorales au niveau des consulats et des missions diplomatiques, de 8 coordonnateurs de l’ANIE à l’étranger à travers huit (8) zones géographiques et de 27 délégués de l’ANIE à l’étranger.

Bessa, Résidence la Pinède