« Pervers », « homosexuels » : Le grave dérapage de Salaheddine Dahmoune

Les propos de Dahmoune largement commentés par les médias étrangers

Grave dérapage du ministre de l’Intérieur, Salaheddine Dahmoune. Dans une déclaration relayée par plusieurs chaînes de télévision privée, le ministre a qualifié les opposants à l’élection de « pseudos-algériens », de « traîtres »,  de « mercenaires », « pervers et d’« homosexuels » qui « véhiculent les idées restantes du colonialisme ».

Le ministre a indiqué que les élections du 12 décembre 2019 « donneront une leçon de l’unité du peuple algérien, de sa position seule et unique pour conserver l’indépendance de l’Algérie ».

Cependant, les élections présidentielles sont rejetées par une écrasante majorité des Algériens, qui manifestent chaque semaine dans plusieurs villes du pays contre le pouvoir en place.

Dahmoune, qui exposait le projet de création de 10 nouvelle wilayas au Sénat, a affirmé que « nous ferons barrage, au côté de ce peuple glorieux, au colonialisme brutal, ou ce qu’il en reste ».

Bessa, Résidence la Pinède