HomeActualitéNationalLe Syndicat de la Cour des comptes soutient la grève des magistrats

Le Syndicat de la Cour des comptes soutient la grève des magistrats

Le Syndicat des magistrats de la Cour des comptes a apporté, ce mercredi 30 octobre, son soutien aux magistrats du secteur de la justice en grève illimitée depuis dimanche.

Les magistrats protestent contre le mouvement dans le corps des magistrats opéré la semaine dernière par le ministère de la justice et réclament également l’indépendance de la justice.

« Nous suivons avec grand intérêt ce qui se passe chez nos collègues du secteur de la justice, et nous rappelons à ce propos que l’indépendance de la justice est une nécessité absolue afin de consacrer l’État de droit et la loi et pour renforcer la lutte contre la corruption », lit-on dans un communiqué signé par Ahmed Chikhaoui, le président du syndicat des magistrats de la Cour des comptes.

Un bras de fer avec le ministère de la Justice

Le débrayage des magistrats à l’appel de leur Syndicat national « SNM » s’est transformé en un bras de fer entre eux et le ministère de tutelle par communiqués interposés.

Les juges demandent le gel du mouvement opéré récemment, la satisfaction de leurs revendications socio-professionnelles en suspens.

Face à la sourde oreille du ministère de la Justice qui a ordonné en interne l’exécution de ce mouvement tout en affirmant qu’il a été effectué conformément à la loi. Le SNM a demandé à deux reprises l’intervention du chef de l’État par intérim Abdelkader Bensalah en sa qualité de président du Conseil supérieur de magistrature (CSM) et convoquer une session extraordinaire afin de trouver une solution à cette situation, qui risque de perdurer et paralyser l’appareil judiciaire pendant plusieurs jours.

Pour le moment, aucune réponse des hautes autorités de l’état aux deux appels lancés par le SNM, à l’exception de la réaction du ministre de la communication, porte-parole du gouvernement et ministre de la culture, Hassan Rabehi qui a appelé, en marge de l’inauguration du salon international du livre (SILA) à Alger, les magistrats à se conformer à l’éthique professionnelle et faire preuve de sagesse afin de trouver une solution aux problèmes soulevés.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine