Loi sur les hydrocarbures, répression des étudiants : Le Hirak dénonce

Loi sur les hydrocarbures, répression des étudiants : Le Hirak dénonce
Crédit photo TSA

Les  manifestants qui sont descendus ce 34e vendredi de Hirak, pour réclamer le changement dans le pays, ont actualisé leurs revendications selon l’actualité que connait le pays, en dénonçant les nouveaux projets de loi portant sur les hydrocarbures et les finances, ainsi que la répression qu’on subi les étudiants durant le mardi dernier.

Venant en milliers de personnes de tous les coins de la capitale et du pays, les manifestants qui ont pris part à la marche de ce vendredi, 11 octobre ont largement critiqué la répression des étudiants lors de leurs dernières manifestations à Alger, et qui s’est soldée par plusieurs arrestations. «  Heggarine talaba», se sont adressés face aux éléments de la sécurité qui étaient fortement mobilisé ce vendredi.

Par ailleurs, parmi les nouvelles revendications, figure la nouvelle loi sur les hydrocarbures, qui est faite sur mesures pour atterrir les investisseurs étrangers en offrant plusieurs avantages et facilitations pour les entreprises étrangères. Les manifestants ont scandé «  Baatou leblad ya sarakine », en français, « vous avez vendu la pays, les voleurs».

 La loi de finance a était aussi largement critiquée notamment suite aux nouvelles taxes introduites,  dans la loi, telle que la TVA, ou bien des taxes sur véhicules.

Ainsi, le Hirak confirme sa veille sur tous ce qui touche à l’intérêt du pays ou bine aux citoyens, et rejette ce genre de lois qui portent atteinte à l’avenir du pays.

Bessa, Résidence la Pinède