Libération des détenus, rejet de l’élection : Le Hirak reste mobilisé

Libération des détenus, rejet de l'élection : Le hirak reste mobilisé

La libération des détenus d’opinion, le départ des symboles de l’ancien système, ainsi que le rejet de l’élection présidentielle prévue le 12 décembre prochain restent les revendications phare du Hirak durant les dernières semaines de la mobilisation.

Ce 34e vendredi, n’était pas différent, en terme de mobilisation avec les milliers de personnes qui sont descendus dans les rues ce 11 octobre, le peuple reste déterminé à défendre jusqu’au bout ses droits et intérêts. Ainsi, face à l’absence des mesures d’apaisement, les citoyens ont insisté sur la nécessité de libérer les détenus d’opinions incarcérées, pour port du drapeau berbère, ou à cause de publication sur les réseaux sociaux. Les manifestants ont cité plusieurs cas dans leur slogan et pancartes prise lors de la marche d’aujourd’hui, entre autre Karim Tabbou, Fodil Boumala et Lakhdar Bouregaa et des dizaines d’autres quoi sont en prison pour cause de leurs idées et de leurs animations durant les marches.

Par ailleurs, les manifestants ont rejeté aussi la tenue de l’élection présidentielle prévue le 12 décembre prochain, tant que le pouvoir n’a pas donné des signes de garanties pour un scrutin transparent. De ce fait, les manifestants ont largement, rejeté à travers plusieurs villes de pays, l’organisation de ces élections, tant que les figures de l’ancien système demeurent aux commandes.

MDI Alger

D’ailleurs c’est cette dernière revendication qui revient aux débuts du Hirak, que les manifestants ont aussi exigé, ce vendredi, à savoir le départ de l’actuel chef de l’Etat et le Premier ministre.

Bessa, Résidence la Pinède