Mohamed Arkab : la cession des actifs d’Anadarko en Algérie est une opération purement commerciale

La loi sur les hydrocarbures, fruit d'une concertation avec

Le ministre de l’énergie, Mohamed Arkab, a réagi ce mercredi concernant la cession des actifs de l’entreprise américaine Anadarko en Afrique, dont l’Algérie, on indiquant qu’il s’agit d’une opération purement commerciale, et que le projet algérien va contenir la situation.

par ailleurs le ministre n’a pas indiqué si l’Etat procédera à l’application de son droit de préemption dans cette transaction ou bien, elle laissera l’acheteur poursuivre l’activité entamée par Anadarko.

Pour rappel, le géant américain dans le secteur des hydrocarbures  s’est fait acheter par son compatriote Occidental le jeudi dernier pour un montant de 55 milliards de dollars.

Anadarko, est le second investisseur dans les hydrocarbures en Algérie après Sonatrach puisque il participe à la production de 300 000 barils de pétrole par jour.

Par ailleurs, le nouveau acheteur prévoit de vendre ses à actifs pour la société française Total, un autre géant de secteur qui essaye de se positionner davantage sur le marché africain.

Bessa, Résidence la Pinède