Problèmes techniques des avions d’Air Algérie : Le SNTMA réagit et dénonce « une politique arbitraire et tyrannique du staff dirigeant »

Air Algérie : Une nouvelle liaison entre Lille et Constantine

Le syndicat national des techniciens de la maintenances des avions d’Air Algérie (SNTMA), a réagi, ce mardi, à la récurrence des problèmes techniques qui surviennent sur les avions de la compagnie aérienne nationale.

Le SNTMA a dénoncé dans un communiqué rendu public la politique arbitraire et tyrannique prônée par les dirigeants actuels de l’entreprise.

« Il est notoire de constater une campagne médiatique frénétique sur les problèmes technique survenu dernièrement sur nos avions (QRG QRF ; RTO… etc.) et cela en s’appuyant sur l’émail interne que le chef de la division de la maintenance avion a envoyé aux déférentes structures concernant les écarts et pannes récurrentes sur toute la flotte, qui peuvent toucher à la sécurité (selon son propre écrit), en enfonçant encore plus une situation déjà dégradante, voir alarmante de toute la corporation », écrit le syndicat dans son communiqué.

« Le SNTMA tient à rappeler encore et toujours la noblesse métier de mécanicien et d’ingénieur avions, mais aussi et surtout de la sensibilité, et la responsabilité concordante. Un métier pointu qui est strictement soumis aux normes et aux exigences internationales tout en possédant l’agrément part 145 délivré par l’autorité européenne EASA. Un métier qui a fait et continue de faire la fierté de notre compagnie et de notre cher pays, avec un personnel hautement qualifié et félicité a maintes reprises par des Constructeurs mondiales (BOEING, AIRBUS, ATR…) , et les exemples sont là pour en témoigner », lit-on dans le communiqué.

« Malheureusement le climat de tension et d’injustice instauré par l’actuel staff dirigeant depuis presque deux (02) ans a affecté considérablement la qualité de notre travail », dénonce le SNTMA.

Selon la même source, cela est illustré sur plusieurs points: « Des mutations aléatoires qui ne répondent à aucune logique de travail si ce n’est qu’une marginalisation programmée. Des sanctions et ponctions sur salaires à tort et à travers sans aucune raison valable, qui confirme l’injustice démesurée de la part des managers. Des nominations aux poste de responsabilités des personnes incompétentes qui ne répondent a aucun critère, ni intellectuel ni relationnel. Un manque cruel des déférents moyens professionnels du travail. un gel incompréhensif des promotions, chose qui verse dans la démotivation totale. Une disparité salariale flagrante entre les déférentes catégories socio- professionnelles au sein de notre même compagnie. Une diminution conséquente par rapport aux même salaires qu’on percevait il y’a seulement quelques mois auparavant », détaille la même source.

À travers son communiqué, le SNTMA tire « la sonnette d’alarme sur les conséquences facheuses d’une tel politique arbitraire et tyrannique prônée par les gestionnaires actuels sur le plan administratif et technique ».

Cette politique, précise la même source, a conduit à : « Une atmosphère malsaine au milieu de travail qui rend plus fatiguant et plus difficile notre mission. Augmentation terrible de taux d’accident de travail sur le personnel, en citant collègue mécanicien (MESSAOUD BOUBABGRA) actuellement convalescent. Un nombre incalculable de maladies professionnelles dues essentiellement au stress quotidien (hypertension; colon nerveux…). »

 » Tou,t ce qu’on vient de citer préalablement peut sensiblement affecter la qualité de notre travail et par conséquent la sécurité des aéronefs sachant que c’est le même personnel qui recevais louanges, et qui a écrit en lettre d’or la gloire de la compagnie dans un passe très récent », affirme le Syndicat.

MDI Alger

« Le S. N. T. M. A tient à insister sur sa détermination à défendre l’intérêt de notre compagnie mais aussi à préserver et valoriser notre cher métier et les droits légitimes de toute la corporation avec tous les moyens légaux. Main dans la main, tous ensembles. Nous construirons l’avenir radieux de notre noble métier ainsi que notre cher pays », conclut le communiqué.

Bessa, Résidence la Pinède