Smail Lalmas : « L’importation des véhicules d’occasion est un moyen d’apaiser le Hirak »

départ des restes de gangs
Smaïl Lalmas, economiste

L’économiste Smail Lalmas s’est exprimé sur sa page Facebook, sur l’annonce du ministre du Commerce au sujet de l’importation des véhicules de moins de trois ans. Il trouve que cette décision n’est pas dans les prérogatives du Chef de l’Etat. Afin de lever cette interdiction, il faudrait passer selon lui, par la loi de finances.

Il ajoute que le gouvernement a levé cette interdiction sans revenir aux détails juridiques qu’il qualifie d’important. Cette décision est un moyen d’apaiser, ajoute-t-il, le Hirak alors que ce dernier n’a pas demandé cela. Il demande plutôt le départ du Gouvernement.

Concernant les conditions d’achat de véhicules de moins de trois ans, qui disent qu’il faut régler en devise, M.Lalmas  trouve que ces conditions sont fondées sur des arguments contradictoires, une décision qui va animer le marché parallèle du devise.

Sur les dossiers de corruption, il estime qu’il faudrait un traitement prudent de ces dossiers et mettre en prisons les corrupteurs pour lui, est secondaire.

MDI Alger

Il faut plutôt récupérer l’argents pour pouvoir investir et créer de l’emploi.

Bessa, Résidence la Pinède