La première décision qu’attend le Maroc des nouveaux dirigeants en Algérie

Le chef du gouvernement marocain, Saad-Eddine El Othmani, a souhaité que, la première décision qu’auront à prendre les nouveaux dirigeants en Algérie serait la réouverture des frontières terrestres entre les deux pays.

Ainsi, El Othmani, cité jeudi par l’agence turque Anadolu, a appelé les nouveaux dirigeants en Algérie, à rouvrir les frontières terrestres fermées depuis 1994. « La logique veut que, la première décision que va prendre la nouvelle équipe dirigeante en Algérie, est la réouverture des frontières avec le Maroc », a-t-il dit.

« Avec la nouvelle équipe dirigeante en Algérie, au moins nous espérons trouver avec elle des solutions et qu’elle n’adoptera pas le même comportement hostile vis à vis du Maroc », a déclaré le chef du gouvernement marocain, a confié, à Anadolu une source ayant assisté à la conférence de presse organisée, mercredi soir, par El Othmani au niveau de sa résidence officielle à Rabat, et à laquelle il a invité quelques journalistes.

Selon la même source, El Othmani a également déclaré que « les anciens dirigeants étaient très hostiles à l’égard du Maroc », estimant que « les relations ne seront pas pires qu’avant la chute du pouvoir du président Abdelaziz Bouteflika ».

MDI School