Facebook interdit sur son réseau le soutien au suprémacisme blanc

suprémacistes

Facebook a annoncé mercredi l’interdiction sur le réseau social dès la semaine prochaine de toute « apologie » ou « soutien » aux thèses suprémacistes blanches ainsi qu’à celles soutenant la ségrégation des races dans des Etats séparés.

Dans un communiqué intitulé « Debout contre la haine » publié le mercredi 27 mars 2019, Facebook indique qu’à compter du 1er avril, ses équipes de modération auront pour consigne de bannir tout contenu relevant « des louanges, du soutien et de la représentation du nationalisme et du séparatisme blanc« . Une politique qui concerne à la fois Facebook et Instagram, le réseau social photographique qui appartient au groupe de Mark Zuckerberg. « Il est clair que ces idéologies et concepts sont profondément liés à des groupes organisés répandant la haine, et qu’ils n’ont aucune place sur nos services« , indique la plateforme.

« Ces concepts sont profondément liés à des organisations qui font la promotion de la haine », a affirmé Facebook dans un communiqué. Cette annonce intervient douze jours après les attentats dans deux mosquées de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, dont l’auteur a diffusé les images en direct sur le réseau social.

MDI Alger

Afp

Bessa, Résidence la Pinède