Sellal, Ouyahia et Lamamra, une  « Dream Team » pour mener la campagne électorale du candidat Bouteflika

Cours d’Alger : Le parquet rejette la demande d’acquittement de Sellal

Pour sa première sortie autant que directeur de la campagne électorale du candidat Abdelaziz Bouteflika, Abdelamalek Sellal a décidé de raviver la flamme des masses qui ont toujours soutenu le président, en se rendant à la réunion de l’Union générale des travailleurs algériens (Ugta).

Certes, la symbolique de cette rencontre est de taille, et prendra des allures de tripartite, avec la concrétisation de la conférence nationale inclusive, annoncée par le candidat Bouteflika, mais elle n’est pas inédite. Du fait que, la position de la centrale syndicale est connue depuis le départ, et ne risque  pas de changer. Les travailleurs, et à leurs tète le SG de la centrale Abdelmadjid Sidi Said, ont constamment  soutenu la candidature du président Bouteflika.

Il va sans dire qu’avec la confirmation d’adhésion à cette conférence de 13 partis politiques, et de l’ensemble des formations patronales, la campagne électorale qui démarrera le 05 mars, sera particulièrement déséquilibrée, notamment sur le plan de la représentativité. Car sur la scène politique, hormis la candidature du général à la  retraite,  aucune rivalité au candidat Bouteflika, n’a émergé. Nul besoin de rappeler, à ce propos, le soutien des partis de l’Alliance présidentielle, et le plébiscite exprimé lors du grand meeting du FLN.

Ceci en plus du fait, que pour mener la campagne du président, une « Dream Team » est en place, et rassemble, les figures les plus aguerris dans cet exercice, en l’occurrence, Sellal autant que directeur, Ouyahia autant que chef de l’exécutif et Sg du RND ,  et Lamamra autant que conseiller diplomatique.

MDI School