Conférence nationale proposée par Bouteflika : «Tous les sujets seront abordés, à l’exception des constantes nationales» selon Louh

Conférence nationale

Le Ministre de la justice Tayeb Louh s’est exprimé, ce lundi 11 février 2019, sur la conférence nationale proposée par le Président Abdelaziz Bouteflika dans son message adressé hier (dimanche) au peuple et dans lequel il a annoncé sa candidature à l’élection présidentielle du 18 avril prochain.

Lors de cette conférence nationale, selon le Ministre de la justice,  seront abordés tous les sujets à l’exception des constantes nationales (Arabité, Islam et Amazighité). Tayeb Louh a estimé que, la lettre du Président Bouteflika contient un riche programme et les principaux axes de ce programme.

Telle que décrite dans le message de Bouteflika, la conférence nationale vise à faire émerger «un consensus patriotique et politique», et selon le Ministre de la justice, les discussions qui seront menées lors de cette conférence toucheront aux sujets «économiques, sociaux et politiques, en plus du renforcement de l’indépendance de la justice. Tous les axes sont clairs dans la lettre», a-t-il précisé lors de son passage au forum de la radio nationale.

«Après le débat, il y aura des recommandations qui seront transmises au président qui promulguera les décisions nécessaires pour leur application», a indiqué Louh,.

«Si, lors de la conférence nationale, les propositions faites par la classe politique et par d’autres s’avèrent profondes, et qui nécessitent l’application et la concrétisation, il serait nécessaire d’aller vers la révision de la Constitution pour approfondir et continuer les réformes qui ont été réalisées dans plusieurs domaines», a-t-il déclaré.

GMI BS

Pour rappel, Bouteflika a promis dans son message, si, il est élu lors du prochain scrutin, il invitera «dès cette année toutes les forces politiques, économiques et sociales de la Nation à une Conférence nationale consacrée à la concrétisation du consensus sur les réformes et les changements que notre pays devra engager en vue d’aller plus loin dans la construction de son devenir et de permettre à nos concitoyens de continuer à vivre ensemble, de mieux en mieux, dans la paix et la prospérité», est-t-il écrit dans sa lettre adressée au peuple et annonçant sa candidature à la présidentielle prochaine.

Bessa, Résidence la Pinède