L’UMA veut relancer une ligne ferroviaire trans-maghrébine

Union du Maghreb

Le projet d’une ligne ferroviaire reliant le Maroc, l’Algérie et la Tunisie pourrait être relancé sous peu, a indiqué dans un communiqué l’Union du Maghreb arabe (UMA), qui assure avoir déjà reçu le feu vert de la part de la Banque africaine de développement, a rapporté hier l’agence Sputnik.

Le secrétariat général de l’Union du Maghreb arabe a obtenu un don de la Banque africaine de développement (…) en vue de financer le coût des activités préparatoires du projet de la réhabilitation et de la modernisation de la ligne de chemin de fer trans-maghrébine reliant l’Algérie, le Maroc et la Tunisie», a publié l’Union sur son site officiel.

Ce projet a pour objectif de revaloriser et de moderniser une ligne ferroviaire de 363 kilomètres entre le Maroc et l’Algérie et une autre ligne de 503 kilomètres entre l’Algérie et la Tunisie. Le projet prévoit aussi de connecter les deux lignes afin de relier les trois pays, selon le même média.

A noter qu’une partie du don de la BAD, dont le montant n’a pas été dévoilé par l’UMA, sera consacrée à l’organisation de la table ronde des bailleurs de fonds, prévue le 28 mars 2019.

Par ailleurs, la ligne ferroviaire transmaghrébine devrait s’étendre sur environ 2 350 km. Le coût de ce projet, initié au début des années 90 et qui vise  à promouvoir les échanges commerciaux entre les trois pays du Maghreb et à assurer une libre circulation des personnes et des marchandises, est estimé à 3,8 milliards de dollars.

MDI Alger

Pour rappel, l’Union du Maghreb Arabe a lancé, il y a quelques jours, un appel à candidature international pour le recrutement d’un consultant individuel (ou représentant d’une société) chargé pour la Marketing et la publicité de l’étude de la Réhabilitation et de la Modernisation de la ligne de chemin de fer Trans – Maghrébine, a indiqué l’Union sur son site officiel.

Bessa, Résidence la Pinède