Le chiffre d’affaire du groupe hôtelier HTT baisse de 8%

HTT

Le chiffre d’affaire du groupe public Hôtellerie tourisme et thermalisme (HTT), a connu une baisse de 8% au cours de l’année 2018, un recul lié selon le PDG du groupe, Lazhar Bounafaa  aux travaux de rénovations qui ont touchés plusieurs établissements.

« Entre 2016 et 2018 nous avons enregistré un recul de chiffre d’affaire de 8% », a indiqué aujourd’hui à Alger M Bounafaa lors de son allocution d’ouverture des travaux de la rencontre dédiée à la présentation du bilan des filiales du groupe.

Ce recul est lié « aux travaux de rénovations qui ont touché 50% de nos unités » a souligné Bounafaa, toute en le considérant comme étant « une performance », suite à aux chantiers lancés dans 43 établissement.

En effet, le chiffre d’affaire du groupe est réalisé par trois filiales à hauteur de 63%,  entre autres, la filiale EGH  El  Aurassi, EGH EL Djazair et EGT centre. Par ailleurs, les filiales déficitaires sont passées de 4 à 10, « soit une dégradation  de 150%, liée en partie au manque d’entreprises de réalisation des projets touristiques » a expliqué encore l’intervenant.

Toujours sur le plan financier, M Bounafaa a souligné que la dette contractée pour la rénovation et modernisation  « est passée de 70 milliards de dinars en 2003, à 100 milliards de dinars en 2018», ce qui montre le grand travail qui est entrain de se faire dans le groupe a-t-il ajouté.  Dans cette situation « qui fait peur », le PDG du groupe a expliqué qu’est « est temps de renverser la tendance en visant la qualité plus que la quantité ».

Afin d’atteindre cet objectif, M. Bounafaa a indiqué qu’il est « important d’abandonner les nomes managériales actuelles et faire un saut qualitatif dans les produits de gestion ». Avec la forte concurrence subie par le « développement de secteur privé et l’arrivée des chaines internationales avec un savoir faire aguerri  en termes d’expériences et moyens de gestion », il devient important pour le groupe de prendre ses dispositions et « se mettre à niveau sur le plan des infrastructures et équipement d’accueil, en orientant son business model sur la performance commerciales économiques et financier »  a estimé encore le Pdg de HTT qui voit que le groupe a besoin de ressources humaines formées, motivées  afin d’avoir une rentabilité souhaitée.

Ainsi, pour le PDG, le « secrets de notre réussite réside dans le renouveau de notre style de concevoir notre métier en management ». Une réussite qui reste, ce pendant, « tributaire des bonnes planifications managériales qui est la responsabilité les directions générales ».

GMI BS

Pour rappel,  les groupe a signé l’an dernier des contrat de performance exigé par le CPE, un procédure qui  s’inscrit dans ces exigences manageriel et qui constitue une voie pour le sucées et une  aide à la pise de décision.

Bessa, Résidence la Pinède