Création de «Sonelgaz-Export» : L’Algérie va exporter de l’électricité vers l’Europe et les pays nord-africains

Sonelgaz

Une nouvelle filiale du groupe Sonelgaz est née. Il s’agit en effet du lancement du groupe «Sonelgaz-Export» qui va assurer la distribution et le transport de l’électricité algérienne qui va être exportée vers les pays du nord de la méditerranée et certains pays de l’Afrique du nord. C’est ce qu’a fait savoir lundi le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni.

«Il est anormal que Sonatrach  exporte, et Sonelgaz n’exporte pas son surplus de 7000 méga watts non exploités durant les 10 mois de l’année», a indiqué Guitouni devant les cadres du groupe réunis pour annoncer le prochain cap du Groupe Sonelgaz en quête désormais de trouver des acheteurs de l’excédent en énergie électrique produite en Algérie.

Pour réaliser ce nouveau cap du groupe, il faut booster les investissements en matière de stockage et de transport  efficient de cette énergie vers l’Europe via la mer. A ce propos, M. Guitouni a laissé entendre que le groupe doit s’introduire en bourse à l’étranger. «On a lancé des négociations pour introduire le groupe Sonelgaz  à la bourse d’Espagne», a précisé le ministre.

Au niveau local, le ministre a souhaité voir le groupe se hisser au rang des groupes mondiaux, tout en insistant sur l’amélioration des prestations de services, tels que fournir une facturation par SMS, un payement électronique et assurer une modernisation des ressources humaines notamment en marketing et le droit international.

Rappelons qu’en mars dernier, le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni, avait affirmé que «l’Algérie exportera à l’avenir de l’énergie électrique vers la Libye via la Tunisie».

MDI Alger

En juin 2018, un accord a été conclu en Tunisie et porte sur la fourniture de 200 à 300 Mégawatts (MW) par l’Algérie et le Maroc pour permettre à la Tunisie de faire face à sa demande en cette énergie.

Bessa, Résidence la Pinède