Tarification de l’électricité : Guitouni corrige le PDG de la Sonelgaz

métiers des énergies renouvelables

Réagissant aux dernières déclarations de PGD de la Sonalgaz, Mohamed Arkab, sur la nécessité de revoir la tarification de l’électricité pour soutenir les investissements, le ministre de l’énergie, Mustapha Guitouni a rappelé à ce dernier que ce n’est pas de son rôle de définir les tarifs de l’électricité, et que seul l’Etat à la possibilité de le faire.

S’exprimant sur les investissements de la Sonelgaz  lors de l’ouverture d’une cérémonie organisée ce matin à Alger par la Sonelgaz sur le thème de » guide des distributeurs vers un référentiel de compétences et de progrès », le ministre de l’énergie et des mines a corrigé M Arkab en lui soulignant que « tous les concessionnaires  disposent des moyens humains et matériels pour faire face aux obligations qu’ils leurs ont été imposés dans le cadre des plans d’engagements qu’ils ont signé avec l’Etat ». Guitouni a affirmé que des « décisions structurelles ont été prises par les pouvoirs publics pour permettre aux concessionnaires de réaliser leurs programmes d’investissement et répondre à la demande ».

Le ministre a souligné que « les plans d’urgences ont été financé par les ressources publiques pour cet objectif, il n’y’avait pas d’inquiétude M Arkab » a lancé Guitouni en face du PDG de la Sonlegaz,  avant de préciser que « la Sonalgaz est  l’Etat, et que l’Etat c’est la Sonelgaz ».  Etant plus direct Guitouni a indiqué que « vous n’avez pas à vous faire des soucis pour les prix » et d’ajouter « vous faites des propositions sur les tarifs ce n’est pas à vous de les définir ni aux concessionnaires », c’est à « l’Etat de le faire de décider à travers la CREG qui transmet au ministère, « il ne faut pas inverser les rôles » a-t-il ajouté.

MDI School