Affaire de l’importation des 17 conteneurs remplis d’ordures : l’accusé s’exprime

conteneurs pleins d’ordures

Accusé d’avoir importé 17 conteneurs remplis d’ordures via le port de Béjaïa, l’homme d’affaires Amouri Laroussi s’est exprimé ce jeudi 6 décembre 2018, en indiquant que, l’importation a été effectuée par son cousin et a affirmé que ce dernier a été «contraint d’importer des déchets de l’étranger».

Dans une déclaration faite au site Alg24, le patron du groupe Amouri a précisé que l’opération a été effectuée par son cousin Yazid Amouri,  par le biais d’une société dont il détient seulement 13% des parts.

D’après les explications d’Amour Laroussi qui dit se trouver ce matin (jeudi) en Espagne, son cousin avait avisé le transitaire du port de Béjaïa et a eu son aval pour l’opération d’importation.

Il a précisé que les déchets importés étaient destinés à son entreprise de fabrication de sangles en plastiques utilisées à maintenir les briques sur les palettes et faciliter leur transport.

Selon la même source, l’homme d’affaire a justifié l’opération d’importation en précisant que «son cousin a été contraint d’importer des déchets plastiques de l’étranger, parce qu’il y a un manque criant en matières plastiques recyclables en Algérie, vue l’absence d’opérateurs qui s’intéressent à la collecte de déchets plastiques». Selon lui, 15 conteneurs ont été importés d’Espagne et 2 d’Allemagne.

Cependant, il est utile de rappeler que, l’importation de déchets est interdite comme stipulée dans l’article 50 de la Loi de finances complémentaire de 2009, qui n’est pas la seule infraction retenue contre l’importateur, puisque, il est accusé également de transfert illicite de devises à l’étranger, dont la valeur de l’importation est de 239 635 dollars selon les chiffres communiqués, ce matin, par les service des douanes .

A ce propos, le PDG du groupe Amouri a affirmé, à la même source, que, l’opération n’étant pas encore finalisée, ce qui fait que, l’argent n’a pas encore transféré vers l’étranger.

Mardi 4 décembre, les services des Douanes ont découvert 17 conteneurs remplis d’ordures au niveau du port de Béjaïa.

Kia Sportage

Le lendemain (mercredi 5 décembre), le député du Front des forces socialistes de la wilaya de Béjaïa Chafaâ Bouaiche a révélé les détails concernant ces 17 conteneurs, en indiquant que, l’opération d’importation a été effectuée par le Groupe Amouri appartenant à l’homme d’affaires suscité et qui est à la tête d’une vingtaine de sociétés dont une briqueterie et une cimenterie.

Bessa, Résidence la Pinède