L’Algérie et l’Arabie saoudite espèrent augmenter leurs volume de coopération  

l'Algérie et l'Arabie saoudite

Le volume des investissements entre l’Algérie et l’Arabie saoudite est loin de répondre au vrai potentiel existant sur le terrain, se sont les échanges entre les deux pays qui le démontrent avec un volume de 500 millions de dollars durant l’année 2017.

Lors de forum d’affaire algero-saoudien tenu ce matin au centre international des conférences à Alger, le ministre de l’industrie Youcef Yousfi a lancé un appel pour les investisseurs saoudiens de venir investir en Algérie dans les domaines qu’ils maitrisent, à l’instar de la Chimie la sidérurgie et les industries agroalimentaires ainsi que le tissu. « Nous cherchons des opportunités dans tous les domaines » a indiqué Yousfi qui a affirmé la grande volonté pour relancer des investissements dans ces domaines  » a indiqué Yousfi devant les hommes d’affaires saoudiens présents au forum.
« L’Algérie est un pays stable avec un grand potentiel et connait une hausse de la demande interne et il a besoin d’installer des bases industrielles pour diversifier son économie et proceder à des exportations vers l’Europe et l’Afrique » a t-il ajouté. Le ministre a souhaité porter ces relations économiques qui sont de l’ordre de 12 investissements saoudiens  en Algérie  avec une valeur de 14 milliards de dinars, au même niveau que les relations politiques.
Pour sa part, le ministre saoudien de l’économie et de l’investissement Madjed El Kasaabi, a considéré que l’Algérie une porte de l’Afrique et possède un grand potentiels dans differents domaine.
Toutefois, il a pointé du doigts le climat des affaires qui souffre de la bureaucratie et des lonteures. Selon lui, certes que les échanges sont loin de ce qui est espéré de la part des autorités, mais pour atterir les investissement faut stimuler leurs appétit par la mise en place d’un environnement adéquat. Rapellant les échanges commerciaux entre les deux pays, qui sont de l’ordre de 500 millions de dollars, il a appelé à lever tous les obstacles bureaucratiques et pour cela, il faut avoir de l’audace d’affronter les défis.
Par ailleurs cinq projets ont étaient inauguré en marge de ce forum organisé à l’occasion de la visite de prince héritier Mohamed Ben Salmane en Algérie.

MDI School