Crise à l’APN : Bouhadja refuse de démissionner et Mouad Bouchareb désigné pour lui succéder

Said Bouhadja

Le président de l’APN Said Bouhadja a réitéré ce mardi son refus de démissionner de la présidence de la chambre basse du parlement en se déclarant qu’il est «le président légitime de l’APN», on rapporté certains médias.

Cette déclaration de Bouhadja intervient suite à la désignation par le FLN de son député Mouad Bouchareb pour lui succéder à la tête de l’APN, et aussi, à la veille de la plénière prévue demain mercredi à partir de 9H00 au siège de l’institution parlementaire, pour confirmer la vacance du poste de président de l’APN déclarée mercredi dernier et élire un nouveau président.

Selon la même source, Bouhadja a indiqué qu’il ne prendra pas part à cette plénière. «Comment je peux m’y rendre alors je suis frappé d’incapacité ? Ils se contredisent et s’enlisent davantage», a-t-il déclaré.

«La démission doit être volontaire et non forcée », a-t-il réitéré, en indiquant «je connais le passé douteux des gens qui ont fait ça (déclaration de la vacance du poste de président) », tout en  ajoutant que  des e« parties étrangères d’être derrière sa destitution pour des raisons inconnues».

Bouhadja a affirmé à la même source qu’’il était prêt à « démissionner», en expliquant que «je ne voulais pas m’éterniser au poste de président de l’APN. J’étais prêt à démissionner, mais après mon humiliation devant l’opinion publique nationale et internationale, la démission est devenue impossible ».

«J’ai pris part, avec d’autres Moudjahidines à la guerre de libération nationale, pour construire un Etat de droit, et non pas un état des faits accomplis que certains essayent de concrétiser pour des objectifs inavoués », a-t-il confié au même média.

Mouad Bouchareb le candidat de la majorité pour succéder à Bouhadja

Le député du FLN Moad Bouhadja a été choisi comme étant le candidat de la majorité pour remplacer Said Bouhadja à la tête de l’APN.

Sa candidature a été annoncée officiellement ce mardi par le SG du FLN Djamel Ould Abbes lors d’une conférence de presse.

Djamel Ould Abbes a justifié ce choix en rappelant le discours tenu par le président Bouteflika en 2012 à Sétif, où il avait déclaré que «Tab Djnana». «C’est pour passer le relais que nous avons choisi ce candidat. Il est d’ailleurs originaire de Sétif, ce n’est pas un hasard. C’est un jeune de 47 ans. C’est la troisième génération de l’indépendance. C’est la preuve qu’on veut transmettre le flambeau à la jeune génération », a-t-il indiqué.

Mouad Bouchareb, en réaction à sa désignation comme candidat pour à la présidence de l’APN, a déclaré qu’il a été choisi par le président Abdelaziz Bouteflika pour diriger l’APN.

A noter que, les partis de la majorité que sont le RND, le MPA et TAJ ont officiellement apporté leur soutien à Moad Bouchareb, président du groupe parlementaire du FLN, pour remplacer à Said Bouhadja au poste de président de l’APN.

MDI School