Djellab « l’organisation du marché national est l’un des facteurs qui favorise l’exportation »

ministres africains du Commerce
Said Djellab, ministre du commerce

Djellab a fait savoir lors de son intervention ce jeudi, au salon de l’élevage et de l’agroéquipement, aux Palis des Expositions, que son département était en concertation avec le ministère des Affaires étrangères « pour que les représentations commerciales jouent leur rôle d’accompagnateur », comme il a annoncé l’élaboration d’un « Guide de l’exportateur », qui renseigne sur la réglementation douanière et bancaire et sur les laboratoires de certification.

Pour mieux accompagner les exportateurs algériens, le ministre mise sur « les accords préférentiels », notamment avec l’Union européenne, ainsi que sur des accords de préférence commerciale avec la CEDEAO, tout en soulignant l’importance des accords phytosanitaires avec nos partenaires.

Pour le ministre, « l’organisation du marché national est l’un des facteurs qui favorise l’exportation, c’est pourquoi nous avons ouvert le chantier de la grande distribution » qui, selon lui, permettra la transparence, la traçabilité et l’exportation. Les grands producteurs peuvent développer des départements destinés à l’exportation.

Il a indiqué que « d’ici la fin de l’année, nous allons sortir avec un plan d’action pour la promotion de l’exportation des produits agricoles et d’une stratégie nationale de diversification des exportations ».

Il a rappelé que durant les premiers huit mois de 2018, les exportations hors hydrocarbures avaient atteint 2 milliards de dollars, alors qu’elles étaient de 1,2 milliards de dollars à la même période de 2017.

Pour rappel, la capitale américaine, Washington, a accueilli du 10 au 13 septembre la semaine économique et culturelle de l’Algérie aux Etats-Unis. A ce propos, le président et directeur général de la société algérienne des Foires et Expositions (Safex), M. Tayeb Zitouni s’est dit satisfait des premiers échos de la première semaine économique et culturelle algérienne organisée à Washington, aux Etats-Unis, en soulignant le grand intérêt pour le produit algérien sur le marché américain.

GMI BS

Concernant les changements qui vont être opérés sur la liste des produits interdits à l’exportation, Djellab a précise que » Tous les produits  seront soumis à une taxe. cette nouvelle liste « est en train d’être finalisée » au niveau de notre département.

Bessa, Résidence la Pinède