Maroc : le déficit commercial se creuse de 10,1% sur les 8 premiers mois de 2018, à 14,7 milliards $

enseignants marocains

Le déficit de la balance commerciale du Maroc s’est creusé de 10,1% durant les huit premiers mois de 2018, comparativement à la même période de 2017, pour s’établir à 137,9 milliards de dirhams (14,7 milliards de dollars), selon des données publiées par l’Office des changes.

Cette aggravation s’explique par une augmentation des importations (+29,2 milliards de dirhams sur 8 mois), plus importante que celle des exportations (+16,5 milliards de dirhams).

Entre le 1er janvier et le 31 août, les importations ont en effet augmenté de 10,2%, en raison de la hausse des importations des produits énergétiques (+18,8%), des biens d’équipements (+12,5%) et des produits finis (+6,6%).

Les exportations ont également enregistré une hausse de 10,2% durant la période sous revue, grâce notamment au bon comportement de l’industrie automobile (+17,7%), du secteur des phosphates et dérivés (+17,6%) et du secteur agricole (+4,6%).

L’aggravation du déficit commercial a pesé sur les réserves de change du Maroc, qui ont chuté de 3,6% en glissement annuel, pour s’établir à 225,8 milliards de dirhams au 7 septembre, selon les données de la Banque centrale

Ecofin

Bessa, Résidence la Pinède