Fièvre aphteuse : Un tiers du cheptel algérien anéanti en 4 ans

filière bovine

En quatre ans, la filière de l’élevage de bovin en Algérie a été fortement touchée par la fièvre aphteuse, qui a anéanti 30% du cheptel, a rapporté ce mercredi 19 septembre 2018, l’agence officiel, citant, Bendenia Saada, le Directeur de l’Espace vétérinaire algérien (EVA).

Tstart

Le même responsable qui s’exprimait en marge du Premier espace vétérinaire maghrébin, qui se tient du 18 au 19 septembre en cours à Oran, a affirmé  que «la fièvre aphteuse qui a touché différentes régions du pays au cours des quatre dernières années, a réduit d’un tiers le nombre du cheptel bovin».

Selon lui, d’importantes pertes ont été enregistrées également du côté  de la filière de la volaille,  à cause de la grippe aviaire et de laryngotrachéite infectieuse aviaire, sans préciser le volume de ces pertes.

Pour rappel, à quelques semaines de la fête de l’Aïd Al Adha, connue pour le nombre importants d’animaux sacrifiées à cette occasion, la fièvre aphteuse avait touché plusieurs dizaines de têtes de bétails au niveau de plusieurs wilayas du pays. Ce qui a poussé le Ministère de l’agriculture à prendre plusieurs mesures pour éviter la propagation de cette maladie. Il a été procédé à l’interdiction du transport des animaux entre les wilayas, la mobilisation des services vétérinaires pour contenir la maladie, pour ne citer que celles là.

Par ailleurs, il est à noter que, le Premier espace vétérinaire maghrébin est organisé par EVA, avec la participation de vétérinaires d’Algérie, de Tunisie, du Maroc, de la Libye, ainsi que de pays arabes dont le Soudan du nord, le Soudan du sud, l’Irak et la Syrie.

A ce propos, M. Bendenia a souligné que «cette rencontre est organisée dans la perspective de mettre en place un réseau d’échange d’expériences dans le domaine de la médecine vétérinaire entre les pays maghrébins, notamment sur les deux plans professionnel et scientifique».

«L’EVA a réitéré son appel à la tutelle, à savoir le ministère de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, pour la création d’un conseil de déontologie des vétérinaires, eu égard aux mutations que connaît ce domaine et aux défis rencontrés par les vétérinaires sur le terrain», a-t-il fait savoir, en précisant que «le ministère, qui avait donné son accord de principe sur ce sujet, a promis de mettre en place ce conseil  courant de l’année 2019».

KIA RIO

Selon l’agence officielle, les participants à ce premier espace ont, par ailleurs, «plaidé pour l’uniformisation des calendriers de vaccination des cheptels au Maghreb pour éviter les épidémies», tout en appelant à «libérer les échanges commerciaux entre les pays maghrébins en matière de produits vétérinaires, notamment les vaccins».

Hassi Messaoud Expo