Terres agricoles : L’Etat récupère 62 000 Hectares non exploitées

exploitations agricoles

Une superficie totale de 62.000 hectares attribués dans le cadre de la mise en valeur agricole à des investisseurs et restés à ce jour inexploités seront récupérés dans la wilaya de Ghardaïa.

Cette superficie attribuée à 3.075 bénéficiaires, représente 30,88% de la superficie concernée par l’opération d’assainissement du foncier agricole, estimé à plus de 200.771 ha, qui se poursuit dans la wilaya, a souligné le le directeur des services agricoles (DSA), Mustapha Djekboub. Ces bénéficiaires ont été déchus de l’attribution et ont reçu, après vérification sur le terrain, des arrêtés d’annulation et plusieurs mises en demeure, a-t-il indiqué, précisant, à titre d’illustration, que sur 153.228 ha du foncier agricole mobilisés par les pouvoirs publics pour la promotion de l’investissement dans le cadre de l’APFA (accession à la propriété foncière agricole) seuls 44.677 ha ont été mis en valeur.

Sur un total de 200.771 ha de terres agricoles attribuées au titre des différents programmes, seuls 52.404 ha sont mis en valeur, ont fait savoir les responsables de la DSA qui soutiennent qu’un assainissement du foncier agricole de la wilaya est en cours d’exécution conformément aux directives du gouvernement.

L’ensemble du foncier mobilisé pour la promotion de l’investissement agricole est circonscris dans les zones sud de la wilaya de Ghardaïa, notamment sur le territoire de la wilaya déléguée d’El-Menea à fortes potentialités hydriques. Ces zones du sud de la wilaya (Hassi-Lefhal, Mansoura, El-Menea) disposent d’importantes potentialités et commencent à se moderniser à travers des projets de cultures intensives telles que la céréaliculture, l’oléiculture et les cultures maraîchères ainsi que la production des primeurs.

Un intérêt est accordé aussi à l’élevage qui commence également à se développer et à se moderniser, notamment l’élevage camelin et bovin laitier. Moteur indispensable pour le développement économique de la région, le foncier constitue l’assise principale pour stimuler l’investissement productif, générateur de revenus et d’emplois notamment dans l’agriculture.

Les différents investissements publics effectués dans le secteur de l’agriculture visant à créer les conditions propices pour permettre aux investisseurs et autres agriculteurs à contribuer à relever les défis de l’autosuffisance alimentaire et la réalisation de la sécurité alimentaire dans une conjoncture internationale marquée par un renchérissement constant des denrées alimentaires, a indiqué le DSA.

KIA RIO

Le secteur agricole dans la wilaya de Ghardaïa a réalisé des avancées et occupe une place importante dans l’économie locale. La surface agricole exploitée est passée de 12.230 ha en 2000 à plus de 40.000 ha en 2016 avant d’atteindre les 56.528 ha en 2018, répartie sur 16.129 exploitations et une population vivant de l’agriculture estimée à 31.500 âmes, soit près de 20% de la population active de la wilaya de Ghardaïa, indiquent les statistiques de la DSA.