Les 5 multimillionnaires algériens à connaitre, selon Forbes

Ali Haddad

Forbes a dressé la liste des cinq patrons algériens multimillionnaires en dollars à connaitre, dans un classement publié ce mardi 5 juin sur son site. Le célèbre magazine économique américain a commencé par faire un bref focus général sur l’Algérie, ce pays de 40 millions d’habitants qui compte qu’un seul milliardaire, en l’occurrence le patron de Cevital d’Issad Rebrab (première fortune du Maghreb, 3,1 milliards de dollars). Puis, de revenir sur le succès desdits multimillionnaires, dont les noms ne sonnent pas avec le public africain, mais qui ont beaucoup de succès en affaires. Classement.

Abdelmadjid Kerrar

Abdelmadjid Kerrar est le fondateur de Biopharm, une grande entreprise pharmaceutique algérienne. Fondée en 1992, elle fabrique et commercialise des médicaments génériques. En 2013, Kerrar a vendu une participation de 49% dans la société à un consortium d’investisseurs, comprenant Mediterrania Capital Partners.

Employant actuellement pas moins de 1 500 personnes, Biopharm  a réalisé un chiffre d’affaires de plus de 500 millions de dollars en 2017. Depuis 2005, elle dispose d’une unité de production d’une capacité de 50 millions d’unités. Récemment, l’entreprise a conclu un accord avec AstraZeneca pour la construction d’une nouvelle usine destinée à la production locale d’une gamme de médicaments pour les pathologies cardiovasculaires, neurologiques et oncologiques. Montant total de l’investissement : 125 millions de dollars.

Ali Haddad

Considéré par un autre classement, paru fin mai, comme le patron Algérie, fraichement arrivé dans le gotha des milliardaires, Ali Haddad est l’un des chefs d’entreprise dont les affaires sont florissantes. Agé de 53 ans, Haddad est le PDG de ETRHB Haddad Group, une entreprise de travaux publics, hydrauliques et de construction qui pèse 400 millions de dollars (chiffre d’affaires annuel).

Ali Haddad a fondé l’entreprise en 1997 à l’âge de 32 ans, selon Forbes.Cette concrétisation a été possible après avoir obtenu un contrat avec le gouvernement pour la construction de plusieurs routes dans la wilaya de Tizi Ouzou. Dès lors, l’ETRHB Haddad a remporté d’importants contrats de construction en Algérie d’une valeur de plus de 2 milliards de dollars, d’après le même média.

L’homme d’affaires est également actionnaire majoritaire du club algérien USM Alger. Il possède deux chaînes de télévision, Dzair TV et Dzair News television.

Mohamed Laid Benamor

Mohamed Laid Benamorest à la tête du groupe Benamor, l’une des plus grandes entreprises du pays spécialisées en  agroalimentaire. Fondée en 1984, Amor Benamor produit et commercialise des produits faits à base de blé comme la semoule, les pâtes, la farine…Le groupe produit également la tomate en conserve et les confitures de fruits. La société affiche un chiffre d’affaires annuel de plus de 80 millions de dollars, indique Forbes.

Abderrahmane Benhamadi

Abderrahmane Benhamadi est fondateur et propriétaire de Condor Group, le géant algérien de l’électroménager. L’entreprise, qui compte 4 000 employés, exporte ses produits en Europe et a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires de plus de 700 millions de dollars.

Djilali Mehri

C’est l’une des plus vieilles fortunes d’Algérie. Le magnat de 80 ans est le fondateur de Mehri Groupe, un conglomérat spécialisé dans plusieurs secteurs dont le commerce, l’immobilier, le tourisme, l’hôtellerie, l’agriculture et la fabrication.

MDI Alger

Groupe Mehri contrôle Atlas Bottling Corporation – l’unique embouteilleur des produits Pepsi en Algérie. Il possède également une chaine d’hôtels de luxe à travers l’Algérie.

Bessa, Résidence la Pinède