Les 30 jeunes entrepreneurs les plus prometteurs en Afrique : L’algérien Abdellah Mallek figure dans la liste Forbes 2018

Abdellah Mallek
Abdellah Mallek, fondateur de l’incubateur de Start-up Sylabs

Chaque année, le magazine américain Forbes part à la recherche des plus brillants jeunes entrepreneurs, dirigeants et milliardaires de demain pour figurer dans sa liste des moins de 30 ans à travers le monde. Et dans sa liste africaine pour 2018 des jeunes entrepreneurs les plus prometteurs qui vient d’être publiée en ce mois de juin, figure le jeune algérien Abdellah Mallek, fondateur de l’incubateur de Start-up Sylabs.

A noter que, Forbes Africa, dans sa liste de 2018, et pour la première fois, comptait plus de 90 jeunes sur le continent dans trois catégories, à savoir : Business, Technologie et Créativité. Pour le jeune algérien âgé de 28 ans, il a figuré dans la liste de la catégorie Technologie.

Abdellah Mallek, est diplômé de l’université des sciences et technologies de Bab Ezzouar, spécialisé dans les start-up et le numérique. Pour rappel, Sylabs qu’il a cofondé en 2015, est un hub d’entrepreneuriat et de technologie au cœur d’Alger. Sylabs oeuvre pour l’inclusion des initiatives entrepreneuriales, notamment jeunes, dans le paysage économique algérien, en pleine mutation.

Selon les explications fournies sur le site de l’accélérateur de Start-up, «afin d’atteindre cette objectif, Sylabs s’est construit un plan d’activités visant à :

Soutenir l’entrepreneuriat dans toutes ses formes : en proposant un large panel d’outils, de conseils, d’accompagnement personnalisé et de mise en relation d’affaires à tous ceux qui souhaitent lancer ou développer leurs activités. 

Développer l’écosystème, en agissant directement auprès des décideurs publics et privés afin de faire entendre la voix des entrepreneurs et contribuer à la création d’un environnement propice aux affaires.

MDI Alger

Créer des passerelles entre les Corporates et les enjeux de développement local : afin d’optimiser l’engagement citoyen des entreprises souhaitant développer l’écosystème local en leur donnant accès direct à notre communauté et à ses besoins».

Bessa, Résidence la Pinède