Pétrole : l’Algérie appelle au maintien du plafonnement de la production

pays exportateurs de gaz

Les ministres de l’énergie de l’Algérie, de l’Arabie Saoudite, des Emirats Arabes Unis, du Kuwait et d’Oman et les pays non-OPEP ont insisté sur la nécessité de poursuivre la coopération entre les producteurs de pétrole qui font partie d’un pacte pour une réduction mondiale de l’approvisionnement qui expirera fin 2018, a rapporté ce dimanche l’agence Reuters, citant l’agence officielle du Kuwait KUNA.

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole, la Russie et plusieurs autres producteurs ont accepté de réduire leur production d’environ 1,8 million de barils par jour à partir de janvier 2017. Les freins ont fait baisser les stocks et fait monter les prix du pétrole.

Les ministres de l’OPEP d’Arabie Saoudite, des Emirats Arabes Unis, du Koweït et d’Algérie ainsi que leurs homologues des Oman non-OPEP se sont réunis samedi au Koweït pour une réunion officieuse d’un comité ministériel conjoint qui surveille le respect de l’accord, a indiqué la même source.

Les ministres « ont souligné la nécessité de maintenir la coopération existante et de poursuivre les efforts fructueux déployés par les pays participants », selon un communiqué du comité, connu sous le nom de JMMC, précise le même média.

« Ils ont appelé à soutenir le partenariat actuel afin de s’adapter continuellement aux dynamiques de marché en cours, dans la poursuite des intérêts des consommateurs et des producteurs, tout en promouvant une croissance économique mondiale saine », indique l’agence Kuna.

Les ministres ont également « souligné la nécessité de conditions de marché saines qui stimulent des investissements adéquats dans le secteur de l’énergie, afin de garantir un approvisionnement stable en temps opportun pour répondre à la demande croissante et compenser les baisses dans certaines parties du monde », a ajouté le communiqué.

L’accord a permis d’augmenter les prix du pétrole à plus de 80 dollars le baril et de réduire la surabondance globale de l’offre de pétrole.

L’OPEP pourrait décider d’augmenter la production pétrolière dès juin pour calmer le marché et en raison des inquiétudes sur l’approvisionnement iranien. L’OPEP se réunit le 22 juin prochain pour définir sa politique pétrolière.

Journée portes ouvertes MDI Business School Alger