Les transporteurs algériens doivent payer 14 000 DA, pour entrer en Tunisie

taxe d'entrée en Tunisie

La Tunisie vient d’augmenter à 14 000 DA (200 Dinars tunisiens), la taxe d’entrée sur son territoire des véhicules de transports de marchandises et de voyageurs. Cette taxe est entrée en vigueur à partir de ce dimanche 3 juin 2018, au niveau de tous les postes de passages terrestres à la frontière algéro-tunisienne.

En effet, selon la chaîne Ennahar Tv qui a révélé l’information aujourd’hui, a rapporté que«la Tunisie a augmenté la taxe d’entrée sur son territoire à 14 000 DA ou l’équivalent de 200 dinars tunisiens des véhicules de transports de marchandises (camions) et de voyageurs (bus), à l’exception des véhicules de tourisme».

La même source a précisé que «cette nouvelle taxe est entrée en vigueur au niveau de tous les postes de passages à la frontière algéro-tunisienne, à caractère commerciaux».  Ennahar fait état d’ébullition et d’indignation chez les transporteurs algériens. A noter que, des centaines de camions transitent quotidiennement vers la Tunisie. Sans parler des milliers de vacanciers qui optent pour les bus pour  rejoindre chaque année, les côtes tunisiennes.

Une taxe qui vise, selon les observateurs, de limiter l’entrée des marchandises algériennes en Tunisie.

Pour rappel, l’année dernière, les autorités tunisiennes avaient décidé d’augmenter la taxe d’entrée à 36 DT, l’équivalant de 2800 DA au lieu de 30 DT, 2 350 DA.  

Cette décision intervient, alors que, quelques semaines seulement nous séparent de l’ouverture de la saison estivale et du départ en masse des algériens vers a Tunisie, considérée comme leur première destination touristique. Une mesure qui risque, par solidarité aux transporteurs algériens, de dissuader plusieurs milliers de touristes algériens de se rendre en Tunisie pour passer leurs vacances.

Journée portes ouvertes MDI Business School Alger