Les licences d’importation de céramique expirent le 30 mai 2018 : Les opérateurs espagnols inquiets

fabricants espagnols de céramique

A l’approche du délai d’expiration des licences d’importations de la céramique, qui, comme annoncée par l’ancien ministre du commerce Benmerradi qui les a approuvées en décembre 2017, prendront effet le 30 mai 2018.

Les producteurs de céramiques espagnols ont exprimé ce lundi 14 mai, leurs inquiétudes sur ce qu’ils considèrent comme un nouveau gel des importations de la céramique espagnole, et ce jusqu’à la fin de l’année en cours.

En effet, selon le journal espagnol «El Mundo» citant des fabricants de céramique de Castillon au sud de l’Espagne, ceux-ci, ont fait part de leurs craintes «du gel complet par le Gouvernement algérien, des importations de ce matériau et ce,  jusqu’à la fin de l’année», des informations étayées par ces opérateurs espagnols, par des propos que leur ont transmis leurs partenaires et importateurs algériens.


Lire aussi: Forte augmentation des exportations de céramiques espagnoles vers l’Algérie


Ces mêmes industriels espagnols de la céramique ont fait noter que, les licences d’importations accordées aux opérateurs algériens depuis le mois de décembre 2017, prendront effet le 30 mai 2018.

Selon le même journal, les industriels espagnols avaient reçu une réponse claire de la part des partenaires algériens qui importent leurs produits. Selon eux, les importateurs algériens leurs ont expliqué qu’ils doivent établir un partenariat avec des partenaires algériens pour produire de la céramique en Algérie et non se limiter aux exportations.

L’Algérie figure jusqu’à récemment parmi les plus gros clients de l’Espagne en matière d’importation de céramique. Selon El Mundo qui cite les statistiques de l’Association espagnole des producteurs et fabricants de céramique, l’Algérie qui était l’un des plus gros clients importateurs de céramique espagnole jusqu’à récemment, est passée de la troisième place, à la 14ème place des clients espagnols en la matière, ce qui explique, selon le journal espagnol «la taille des pertes subies par ce secteur, en raison du gel des importations de la part de l’Algérie».


Lire aussi: Restriction des importations : Plusieurs usines de céramique à l’arrêt depuis janvier 2018


Pour rappel, durant les derniers mois de l’année 2017, les opérateurs espagnols ayant ressenti l’impact des restrictions des importations de la part de l’Algérie, ont pratiqué une grande pression pour tenter de les dissuader le gouvernement sur la décision de geler les importations de céramique.

MDI Alger

Dans ce cadre, le Premier Ministre espagnol Mariano Rajoy s’est même dépêché à Alger, dans le cadre de la 7e session de la réunion bilatérale algéro-espagnole de Haut niveau, tenue en avril dernier, où les espagnols ont reçu des réponses claires de la part des autorités algériennes et les opérateurs économiques, en les invitant à venir investir et produire en Algérie, notamment, dans le l’industrie de la céramique.

Bessa, Résidence la Pinède