Maroc : la dette publique extérieure franchit la barre des 35 milliards $ en 2017

Le Maroc a enregistré une hausse de sa dette publique extérieure en 2017, par rapport à 2016 a indiqué la semaine dernière la Direction marocaine du Trésor et des Finances extérieures.

Selon les chiffres publiés et relayés par Xinhua, la dette publique extérieure s’est établie à 332,35 milliards de dirhams marocains (36,1 milliards $) en 2017, contre 312,46 milliards de dirhams (33,97 milliards $) en 2016. Ce montant qui traduit un taux de progression de 6,36% en glissement annuel, a permis à la dette publique extérieure de s’établir à 31% du PIB en 2017, contre 30,8%, l’année précédente.

D’un autre côté, les réserves de change du pays ont considérablement chuté, atteignant 24 milliards $ fin 2017, un chiffre en recul de 8,3% par rapport à 2016.

Notons que dans le classement des principaux créanciers internationaux du pays, les institutions multilatérales occupent la première place avec 43,7% de la dette publique extérieure. Les créanciers bilatéraux quant à eux occupent la deuxième place du classement avec 29,3%, tandis que le marché financier international et les banques commerciales occupent 23,4% de part de la dette.

Rappelons que la semaine dernière, l’Administration marocaine des douanes et impôts indirects, a indiqué que le Royaume avait enregistré en 2017, un taux record de recettes douanières, avec 10,3 milliards $ collectés.

Ecofin

Bessa, Résidence la Pinède