Erdogan souhaite tripler les échanges économiques entre la Turquie et l’Algérie

relation économique entre l’Algérie et la Turquie

Porter la relation économique entre l’Algérie et la Turquie à des niveaux supérieurs est le message qui ressort des discours du Président de la République de Turquie Recep Tayyip Erdogan, et le Premier ministre Ahmed Ouyahia qui ont présidé aujourd’hui le forum d’affaire entre les deux pays tenu à Alger.

Le Président Turc a souligné à cette occasion la nécessité de  donner tous les moyens afin de booster la coopération économique entre les deux pays. Dan ce sens, il a indiqué que « sept conventions sont signées pour faciliter le partenariat et les échanges entre les eux pays. Entre autre il a indiqué que la Sonatrach a signé avec deux conventions de partenariat avec deux importantes  sociétés turques en énergie pour un projet d’un milliards de dollars en pétrochimie, et un pipeline d’une capacité de 450 000 tonnes par an. 

Selon lui, « 3,5 milliards de dollars d’échanges entre les deux pays est insuffisant » et il a plaidé pour « passer à 5 milliards de dollars voir dix dans les années à venir». Le président turc, a appelé les  hommes d’affaires de son pays à « explorer davantage les potentiels d’investissement en Algérie » à l’instar, de l’agriculteur, le tourisme et l’énergie notamment en cette période que connait le pays «  affecté par la baisse des prix des hydrocarbures».

Le Président turc a souligné la nécessité de relancer la commission économique mixte entre les deux pays, tout en appelant à faciliter les investissements en Algérie, selon lui, «  nous sommes prêts à vous accompagner, mais chaque facilitation constituera une augmentation dans le volume des investissement».

Par ailleurs le Premier ministre Ahmed Ouyahia, a est revenu sur la qualité de la relation économique entre les eux pays qui ne cessent de progresser, indiquant que la Turquie constitue le 6em client de l’Algérie et son septième fournisseur. Ouyahia a souligné aussi « la disponibilité des autorités algérienne à mettre en œuvre des facilitations dans les plus brefs délais pour la concrétisation de tous les accords et les conventions » qui seront signés lors de cette visite.

De son coté, le ministre de l’industrie et des mines, Youcef Yousfi a plaidé  «dans son allocution pour l’amélioration des partenariats entres les deux pays, à l’instar de celles liées à la sous-traitance et la recherche et développement, « nous souhaitons développer un tissu industriel » a indiqué Yousfi.  

Pour sa part, , le ministre de l’économie turc, Nihat Zeybekci, a indiqué qu’ avec autant d’opportunité d’investissement, il est important «  de passer à une zone d’échange libre   entre les deux pays ».    

Pour précision, pas moins de 200 hommes d’affaires turcs ont pris part à ce forum d’affaire ou plusieurs contrats de partenariats peuvent être signés.  Mohamed Laid Benamor, président de la chambre algérienne du commerce et du l’industrie,  a souhaité qu’il y ‘a un échange dans l’expertise entre les deux parties, et que les produits algériens soient commercialisés davantage en Turquie.     

Pour rappel, la Turquie est le premier investisseur en Algérie en termes de volume, avec 128 projets, d’une valeur de 474 milliards de dollars, notamment dans les travaux publics et l’industrie.

MDI School