Bedoui réponds à Raouya : «l’Etat n’abandonnera pas le système des subventions»

réformes du système des subventions

Les récentes déclarations du Ministre des Finances Abderrahmane Raouya depuis Dubaï portées sur les réformes du système des subventions ont créé un climat de psychose auprès des citoyens et suscitées même la réaction du Ministre de l’Intérieur Noureddine Bedoui qui a contredit Raouya à ce sujet.

En effet,le Ministre des Finances, Abderrahmane Raouyaa annoncé depuis Dubaï (Emirats Arabes Unis) lors d’une réunion des ministres arabes des finances et du Fonds monétaire international pour discuter des réformes fiscales dans la région, que «le Gouvernement algérien envisage de réformer son système de subventions en vue d’éliminer le déficit du budget de l’Etat d’ici trois ou quatre ans», des réformes qui toucheront en premier lieu, les subventions des carburants en 2019 et d’autres produits en 2020.

Petroser

En guise de  réponse au Ministre des Finances, Bedoui a affirmé hier (Mardi), en marge de l’inauguration du salon de la sécurité routière à la SAFEX d’Alger, que «le pays vit une situation financière inédite, mais, n’abandonnera pas le système des subventions», faisant référence à des instructions du Président de la République.«Nous avons entendu que le Gouvernement envisage d’abandonner la subvention du pouvoir d’achat des citoyens, ce qui est faux. Le Président nous a instruit de poursuivre la politique des subventions sociales».


Lire aussi: Benkhalfa : « la révision des subventions doit être accompagnée d’augmentation des salaires »


A noter que, les déclarations de Raouya depuis Dubaï sont apparues aux yeux des observateurs comme une contradiction aux multiples déclarations du Premier Ministre Ahmed Ouyahia lors de ses sorties médiatiques, et ce, depuis la présentation du plan d’action du Gouvernement en septembre 2017, où il a assuré de la sauvegarde des acquis sociaux et que la réforme de la politique des subventions s’effectuera progressivement, après avoir déterminer les catégories qui seront concernées par les subventions directes, en remplacement au système actuel des subventions, qui selon l’Exécutif profite aux riches et coûte à l’Et des sommes colossales.

A ce propos, à noter également que, le Ministre du Commerce Mohamed Benmerradi a annoncé qu’«un groupe de travail constitué par les départements ministériels concernés dont le Ministère des Finances dirigé par le Premier Ministre, est en train d’étudier le dossier des subventions, dans le but de basculer d’un système des subventions généralisées à un système de subventions ciblées».


Lire aussi: Mustapha Zebdi, président de l’APOCE :« S’il y aura vraiment une levée des subventions de l’essence il faut qu’il y ait des alternatives »


Cependant, si la réaction du Ministre de l’Intérieur aux déclarations du Ministre des Finances vise à calmer le front social en ébullition depuis le début de l’année en cours. Pour les observateurs, cela est interprété comme un énième cafouillage au sommet de l’Etat, qui dénote un manque ou une incohérence dans la coordination entre les différents départements ministériels.

2SPRO