Un projet de réalisation de 200 mégawatts d’énergies renouvelables bientôt soumis au Gouvernement

formes d’énergie disponibles

Le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni a révélé, jeudi, s’agissant du programme des énergies renouvelables que le projet de transition énergétique allait de l’avant, précisant qu’un projet prévoyant la réalisation de 200 mégawatts d’énergies renouvelables sera bientôt soumis au Gouvernement.

Pour ce qui est de l’augmentation des prix de l’électricité, le ministre a souligné qu’il était impératif d’aller vers les prix réels de cette énergie sans affecter les classes moyennes, précisant que l’augmentation des prix touchera les grands consommateurs, ce qui permettra de généraliser la culture de l’économie d’énergie, a-t-il dit. Les prix de l’électricité dans le secteur agricole continueront à être subventionnés, a-t-il assuré.

Par ailleurs, Il a également souligné que l’année 2015 a enregistré, l’exploration de 23 puits, dont 22 par Sonatrach, a rappelé le ministre soulignant l’entrée en production de nouveaux gisements pétroliers et gaziers à Bir Sebaa, Touggourt et Bir El Msana dans la wilaya de M’sila, outre la réception de centrales électriques avec une capacité de plus de 1.700 Mégawatt dont 4 centrales électriques solaires à Adrar, Ghardaïa, Tamanrasset et Illizi avec une capacité de 39 Mégawatt.

Le ministre à fait état, pour la même année, de la réception de plusieurs projets de pipeline et d’installations de stockage et de distribution de carburant, ainsi que le renforcement du réseau de transport et distribution d’électricité et de gaz avec la réalisation de 14.000 Km de réseau électrique et 8500 Km de réseau de gaz. A cela s’ajoute, une station de dessalement d’eau de mer à Ténès (Wilaya de Chlef) d’une capacité de 200.000 m3/jour, a ajouté M. Guitouni.

Selon les chiffres avancés par le ministre, l’année 2015 a vu le raccordement de 360.000 foyers au réseau électrique, augmentant à 99% le taux de couverture national, et de 333.000 foyers au gaz de ville, avec un taux de 55%, mais aussi la reconversion de 85.000 véhicules au GPL.

Aps.

MDI School