Zaalane : « Air Algérie n’est pas en situation de faillite mais connaît seulement des difficultés financières »

Plan de développement de Air Algérie

Après les récentes déclarations du P-DG d’Air Algérie Bakhouche Alleche, avouant que la compagnie qu’il dirige est en situation financière très délicate. C’est au tour du ministre des Transports et des Travaux publics Abdelghani Zaalane de le confirmer, en précisant jeudi dernier, lors d’une visite d’inspection sur Alger que «la compagnie aérienne Air Algérie n’est pas en situation de faillite», mais affirmant qu’«elle connaît seulement des difficultés financières et qu’elle  tente actuellement de surmonter».

A ce propos, il a précisé que «le plan de développement de la compagnie aérienne est en cours d’élaboration et qu’une nouvelle équipe en charge de ce dossier a été installée depuis environ 6 mois», tout en signalant que «la hausse  des tarifs d’Air Algérie n’est pas à écarter».

Par ailleurs, s’agissant des travaux publics dans la capitale, M. Zaalane «l’existence de 40 projets à Alger, à savoir, des projets de dédoublement et d’extension de routes», en précisant que «le financement de ces projets sera à  hauteur de 80% du budget de la wilaya d’Alger».

Dans le but d’alléger la congestion routière et concrétiser une fluidité dans la circulation automobile à l’intérieur de la capitale, et pour ce faire, le ministre a fait état de «d’un grand projet sur la réalisation de 7 tronçons routiers».

Lors de sa visite, Zaalane a procédé à l’inauguration de plusieurs projets, dont le projet de dédoublement du boulevard 11 décembre 1960 à Ben Aknoun, la trémie réalisée au niveau de la RN 1 reliant les complexes résidentiels Djenane Sfari et Ain El Malha. Il a, en outre procédé au lancement des travaux de connexion des échangeurs et du nouveau tracé de l’échangeur du chemin de wilaya n155- l’échangeur Sud  et qui sera renforcé par la réalisation d’ouvrages d’art.

«Le gouvernement compte mettre en oeuvre le plan global de réalisation des extensions du métro et du tramway selon les ressources financières de l’Etat, indiquant que les nouvelles extensions du  métro seront exploitables à partir du début 2018», a-t-il affirmé.

Par ailleurs, le ministre a rappelé l’existence d’un système de gestion du trafic routier à Alger confié à une société mixte algéro-espagnole activant dans le domaine, indiquant que «les études concernant le choix du quartier pilote pour l’application de ce système seront lancées dans un mois».

Dont l’objectif de ce système, selon lui «est la réalisation de 300 feux tricolores par le centre de gestion du trafic routier avec l’installation des plaques et des panneaux électroniques signalant des embouteillages, des accidents ou autres».

Pour ce qui est du nouvel aéroport, M. Zaalane a précisé que «le  taux d’avancement des travaux avait atteint 75%», dont la livraison est prévue selon lui «en septembre ou en octobre prochain et sera opérationnel en 2019».

MDI School