HomeActualitéNationalProtection du consommateur: Lancement d’un projet de 1.200.000 euros avec l’UE

Protection du consommateur: Lancement d’un projet de 1.200.000 euros avec l’UE

Dans le cadre du Programme d’appui à la mise en œuvre de l’accord d’association Algérie-Union Européenne : P3A-III, un projet de jumelage avec le ministère du Commerce algérien pour l’appui institutionnel au dispositif de collecte, d’analyse et de promotion de l’information pour la protection des consommateurs est lancé.

La durée maximale du projet est de 24 mois pour un montant global disponible pour cet appel à propositions de 1.200.000 EUR (un million deux cent mille euros). L’objectif principal du projet de jumelage étant le renforcement du dispositif permettant d’acquérir des informations pertinentes sur les questions de consommation.

Selon la fiche du jumelage publiée sur le site de P3A, le ministère du Commerce est le bénéficiaire principal du jumelage mais l’appui institutionnel apporté par le jumelage contribuera au partage entre pouvoirs publics de la vision globale de la protection des consommateurs et il participera à une culture du dialogue entre les pouvoirs publics et la société civile.

Seront impliqués dans les activités de renforcement des capacités déployées par le projet les cadres des structures centrales du ministère du commerce, des représentants des structures territoriales (DRC et DCW) ; d’autres structures administratives ou établissements publics comme le CACQE et l’INSP qui sont des pourvoyeurs d’études et d’informations essentielles devant alimenter les travaux du CNPC.  Des cibles périphériques telles que les magistrats, les médiateurs judiciaires et les journalistes des médias publics nationaux seront concernées par les actions de formation ou de sensibilisation sont également concernées par ce projet.

Compte tenu de l’ampleur du périmètre des acteurs concernés, les transferts de compétences et de savoir faire qui seront opérés par le projet impliqueront un nombre significatif de contreparties, chargées elle-même de démultiplier ce transfert sur d’autres acteurs.

Selon la même source, « plusieurs activités en amont, en aval ou périphériques de l’information des consommateurs, ont déjà été développées ou sont en cours (facilitation du commerce, concurrence, infrastructure qualité, surveillance du marché). L’inspection et le contrôle de la qualité des produits sont volontairement laissés en dehors du périmètre de ce jumelage, qui cible la relation avec le consommateur et la capacité des parties prenantes à élaborer ou mettre en œuvre une politique de l’information des consommateurs ».

Par ailleurs et parmi les autres actions d’appui institutionnel, futures ou en cours, contribuant à l’amélioration de la qualité des produits et de la protection des consommateurs, citons les projets majeurs d’assistance technique suivants qui, tout en étant en synergie avec le présent jumelage, touchent à des thématiques différentes : un « Programme d’appui à la surveillance et l’encadrement du marché (PASSEM) » doté de 5 millions EUR lancé e, janvier 2016 et sa mise en œuvre sur 3 ans devrait débuter avant fin 2016.

Imène A. 

Articles associés
Groupe des Sociétés Hasnaoui, Batimatec 2022

Fil d'actualité

Articles de la semaine