AccueilActualitéNationalPhotovoltaïque : nécessité d'une fabrication 100% algérienne

Photovoltaïque : nécessité d’une fabrication 100% algérienne

- Advertisement -

Pour conférer une valeur ajoutée et générer des emplois, le projet des plaques photovoltaïques est ambitieux et nécessite des équipements de pointe adaptés pour la fabrication algérienne, a réaffirmé lundi le ministre de l’Energie, Salah Khebri, lors d’une conférence de presse dans la wilaya de Sidi Bel-Abbès.

Selon le ministre, la fabrication 100% algérienne de ces équipements pour la production d’énergie solaire serait bénéfique à tous les niveaux. Elle va permettre de réduire le prix du kilowatt, actuellement à 11 dinars (un prix jugé très élevé) ainsi que la facture d’importation.

The graduate Fair

La fabrication des plaques photovoltaïques par des entreprises nationales nécessite également un renforcement dans les domaines de recherche et l’instauration de partenariats entre les entreprises de fabrication et les spécialistes en énergies renouvelables.

A ce titre, le projet du photovoltaïque à Sidi Bel-Abbès est piloté par l’Entreprise nationale des industries électroniques (ENIE) et pourrait augmenter sa production à via un renforcement du partenariat avec l’université « Djillali Liabès »  de la wilaya, a assuré M. Khebri.

Le ministre a indiqué que, dans le cadre du programme avalisé par le gouvernement en 2012, au titre du plan d’urgence 2014 portant sur la  réalisation de 400 mégawatts d’énergie renouvelable (solaire et éolienne), quelque 120 mégawats sont en cours d’exploitation actuellement, ajoutant que 343 megawatts seront réalisés d’ici à fin juillet prochain, en attendant 4.500 mégawatts à l’horizon 2020 et 22.000 megawatts en 2030 dans le cadre de la diversification des sources d’énergie électrique qui repose actuellement sur le gaz.

L’objectif étant d’atteindre 25% de production électrique reposant sur les énergies propres d’ici à 2030, a ajouté le ministre.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine