Les multinationales comme Google ou Facebook n’échapperont pas à la transparence fiscale

Après le scandale provoqué par les révélations des « Panama Papers », le commissaire européen à la Fiscalité, Pierre Moscovici, veut prendre des mesures radicales pour plus de transparence fiscale au niveau des multinationales.

Pour cela, Pierre Moscovici va présenter demain une nouvelle directive européenne qui prévoit que « les données comptables et fiscales des multinationales – c’est-à-dire leur chiffre d’affaires, leurs bénéfices, l’assiette fiscale et les impôts payés dans les différents Etats-membres – seront rendues intégralement publiques pays par pays au sein de l’Union européenne », a-t-il expliqué dans un entretien pour Le Parisien.

Par conséquent, toutes les entreprises dont le chiffre d’affaires est supérieur à 750 millions d’euros devront obligatoirement publier l’ensemble de ces informations. Google, Amazon, Facebook ou encore Apple ne vont pas y échapper et devront « payer des impôts comme les autres ».

MDI Alger

Pierre Moscovici espère que son nouveau plan de lutte contre l’évasion fiscale soit rapidement validé par les autres Etats membres.

Bessa, Résidence la Pinède