Grâce  à une pluviométrie appréciable: Le spectre de la sécheresse s’éloigne

Le ministère des Ressources en eau et de l’environnement a annoncé que le taux de remplissage des 65 barrages en exploitation à travers le pays a dépassé 72%. Selon le département des ressources en eau « les apports en eau enregistrés suite aux dernières précipitations dans plusieurs wilayas du pays jusqu’à jeudi (24 mars) étaient de plus de 66,5 millions de m3, portant le volume d’eau emmagasiné au niveau des barrages à 4,9 milliards m3, soit un taux de remplissage global de 72,44% ».

Le ministère a ajouté que « sur l’ensemble des barrages opérationnels à travers le pays, 10 barrages sont totalement remplis:  Il s’agit de Sikkak (Tlemcen), Bakhadda (Tiaret), Bougara (Tissemsilt), Prise de Chelif (Chlef), Beni-Amrane (Boumerdès), Tichy-Haf (Béjaïa), El-Agrem et Kissir (Jijel), Mexa (El Taref), ainsi que le plus grand barrage du pays Beni Haroun (Mila), dont la capacité globale avoisine 1 milliard m3. Le ministère a précisé que « le taux de remplissage de huit autres barrages dépasse les 90%, Hammam-Boughrara de Tlemcen (99,90%), Sidi-Abdelli de Tlemcen (91,14%), Fergoug de Mascara (97,29%), Meurad de Tipaza (97,50%), Tilsedit de Bouira (98,57%), Beni-Zid de Skikda (99,86%), Foum El Gueiss de Khenchela (96,28%), Babar de Khenchela (95,61%) ».En outre « neuf (9) autres barrages ont dépassé le taux de 80% de remplissage ».

Concernant la situation hydrique par région, le département de Hocine Necib  a indiqué que « l’apport enregistré dans la région Ouest au jeudi 24 mars était de plus de 1,5 millions m3, pour un volume mobilisé de l’ordre de 685 millions de m3 et un taux de remplissage de 67,69%. Ainsi « dans la région du Cheliff (Centre-ouest), l’apport enregistré était de 23,9 millions de m3, pour un volume d’eau mobilisé de l’ordre de plus de 1,7 milliard de m3, selon les données du ministère qui relève que le taux de remplissage des barrages de cette région a atteint 62,72% ».Et de poursuivre que « la région Centre a quant à elle enregistré un apport de l’ordre 16,8 millions de m3, pour un volume d’eau mobilisé de l’ordre de 1,3 milliard de m3, soit un taux de remplissage de 71,27% ». S’agissant de « la région Est, l’apport en eau enregistré a dépassé 24,3 millions de m3, pour un volume mobilisé de l’ordre de 2,3 milliard de m3 et un taux de remplissage de 81,50% ». Avec un taux de remplissage aussi conséquent, l’Algérie a ainsi évité le spectre de la sécheresse qui a plané ces dernières semaines, par manque de pluie  mais son avènement tardif a contrebalancé la donne.

En outre, on s’attend à un taux de remplissage plus important en raison de la fonte des neiges. L’Algérie qui a entamé l’année avec un manque de pluies qui risquait de sonner le glas pour ses récoltes, est tirée d’affaires et peut enfin souffler.

Fatma Haouari