L’emprunt obligataire : une mesure déjà proposée par le FCE

déficit financier de la CNR

Le premier ministre Abdelmalek SELLAL  a annoncé ce mercredi le recours de l’état à un emprunt obligataire, justifiant par la même occasion l’idée de mobiliser des ressources internes avant de recourir à des ressources externes (l’endettement) pour financer l’économie.

Cette décision semble répondre à l’impossibilité de continuer à recourir au seul budget de l’état pour financer l’économie. Elle permet également de mobiliser l’épargne nationale.

Le taux de 5% fixé pour cet emprunt devra garantir un engouement de la part des épargnants selon une déclaration d’un expert à l’APS

C’est une mesure qui a été proposé par le forum des chefs d’entreprise dans son plaidoyer. En effet dans ce document remis aux autorités l’année dernière, le FCE ne s’est pas contenter de proposer le recours à ce mode de financement, mais il est allé même à proposer un montant et une définition des secteurs d’activité « Lancer un grand emprunt national de 2000 milliards de Dinars, garanti par l’Etat, destiné au financement de projets prioritaires, notamment dans les domaines de l’économie numérique, des énergies renouvelables et du soutien aux PME innovantes »

Le FCE n’a pas manqué de préciser les objectifs d’une telle initiative « Cet emprunt peut avoir un triple effet positif : Il permettra de siphonner les volumes financiers considérables qui échappent aux circuits formels et qui alimentent l’économie informelle, comme il permettra ainsi d’endiguer l’expansion de l’économie informelle et de contribuer à contenir l’inflation. » L’organisation patronal est allée même à proposer deux type de souscriptions : la catégorie A réservée aux personnes physiques, d’une valeur nominale pour chaque titre de mille dinars, à un taux d’intérêt nominal de 4,5 % et la catégorie B, d’une valeur nominale pour chaque titre de dix mille dinars à un taux d’intérêt nominal de 5,5 % l’an.

MDI Alger

 

Il a noté que l’emprunt obligataire est un contrat par lequel une personne morale (Etat, collectivité publique, entreprise publique ou privée) reçoit en prêt une certaine somme d’argent de la part des souscripteurs des titres obligataires qu’elle a émis. Ces titres donnent le droit aux titulaires d’être remboursés à une échéance dans des conditions fixées dans le contrat et de percevoir des intérêts rémunérateurs de leur prêt. L’emprunt obligataire représente des avantages certains pour les souscripteurs  comme le remboursement intégral des sommes investies à la dernière échéance, une meilleure rentabilité de l’épargne à travers des taux d’intérêts attrayants, un rendement prévisible non lié directement aux résultats, financiers des placements.

Bessa, Résidence la Pinède