Bourse d’Alger : plus de 15 milliards de dinars de capitalisation au 1er semestre 2015

Le montant de la capitalisation boursière du premier semestre 2015, a atteint 15,05 milliards de dinars, avec un taux de progression de 1,13 % par rapport à la même période de l’année 2014 relève la Société de gestion de la Bourse des valeurs mobilières (SGVB), dans un rapport publié début janvier 2016 sur son site internet.

Durant le premier semestre de l’année 2015, la capitalisation boursière a connu une progression de 1,77%. « En effet, elle est passée de 14,79 milliards de dinars, enregistrée à la première séance du mois de janvier à 15,07 milliards de dinars, la valeur la plus élevée, à la troisième semaine du même mois, suite à une augmentation de 4,2% du cours d’Alliance Assurances », souligne la SGVB.

La capitalisation a connu ensuite une tendance baissière engendrée par la fluctuation des cours de l’ensemble des valeurs inscrites au marché principal. « La valeur la plus faible, soit 14,60 milliards de dinars, fut enregistrée à la sixième séance du mois d’avril (20 avril 2015) suite à une dépréciation des cours des titres NCA-Rouiba et Alliance Assurances de 1,33% et 5,93% respectivement. A compter de la dernière semaine du mois d’avril, et suite à l’appréciation des cours boursiers, la capitalisation boursière a enregistré des valeurs ascendantes lui permettant de clôturer le mois de juin à 15,05 milliards de dinars », indique le rapport.

Le groupe Saidal demeure la première capitalisation boursière avec une capitalisation de 5 850 millions de dinars à la fin du premier semestre 2015, représentant 39% de la capitalisation du marché, suivi d’Alliance Assurance, de NCA-Rouiba et de l’EGH Chaine El-Aurassi avec des poids respectifs de 22%, 21% et 18%.

L’écart entre l’indice de clôture du premier semestre 2015 et celui de 2014 est de +7%. « L’augmentation des cours des titres, constituant l’échantillon de l’indice, est le facteur responsable de cette progression », explique la SGVB.

Cependant, l’indice de la bourse d’Alger a enregistré des baisses en janvier, février, mars et avril de 0,30%, 1,27%, 0,34% et 2,10% respectivement, atteignant ainsi la valeur de 1166 points, soit la plus faible valeur durant le premier semestre 2015.

Aussi, après avoir perdu 3,88% de sa plus forte valeur enregistrée durant le premier trimestre de l’année 2015, l’indice a pu gagner, entre le 20 avril et le 29 juin 2015, 5,66% de sa valeur par une série de fluctuations de 0,58% et 1,31% au mois d’avril, 0,46% au mois de mai et de 0,62%, 2,14% et 0,30% successivement au mois de juin.

Le marché PME n’a enregistré aucune introduction

Sur le marché des Obligations Assimilable du Trésor (OAT), la valeur transigée s’est chiffrée à 2,7 milliards de dinars, à fin du premier semestre 2015, marquant ainsi une progression de 98,26% par rapport à la même période de l’année précédente, les échanges ont été réalisés sur les trois maturités 7, 10 et 15 ans, une ligne chacune. La valeur globale des transactions, sur le marché principal s’est établie semestre 2015, à 35,5 millions de dinars, contre 20,9 millions de dinars en 2014, soit une hausse de 70,14 %.

Ajoutant à cela, l’opération de blocs réalisée à la fin du mois de juin, d’une une valeur transigée de 1 192 060 100 dinars, représentant 30,43% de l’activité globale du parquet. Une importante régression de l’ordre de 93,03% a été enregistrée sur le marché des obligations suite, notamment, au recul marqué par l’activité du titre DAHLI, passant de 94/926.000 dinars au premier semestre 2014, dont 89,38% transigée par des opérations de blocs, à uniquement 7.180.000 dinars au premier semestre 2015, soit une baisse de 92,44%.

Depuis sa création en 2012, le marché PME n’a enregistré aucune introduction.

Evolution de l’activité du marché de titres de capital

Le marché de titres de capital a entamé l’année 2015 par une valeur transigée de 11,5 millions de dinars, passant à 662 mille dinars en mai pour atteindre à la fin du mois de juin une valeur de 11,7 millions de dinars.

« A partir du mois de mars, on constate une tendance inverse à celle de l’année 2014 où il a été enregistré les plus hauts niveaux d’échange à l’issue des mois de mars et mai, soit 5,43 millions de dinars et 6,16 millions de dinars respectivement contre 1,46 millions de dinars et seulement 662 105 dinars, enregistrant les plus faibles niveaux du premier semestre de l’année 2015 », note la SGVB.

NCA-Rouiba était le titre le plus actif durant le premier semestre 2015 avec une valeur transigée de plus de 24 millions de dinars, représentant 68% de la valeur transigée sur le marché principal. Cependant, les valeurs transigées des titres SAIDAL, Alliance Assurances et EGH Chaîne El-Aurassi, se sont fixées à des niveaux relativement proches, soit respectivement 4,7 millions de dinars, 3,9 millions de dinars et 2,8 millions de dinars.

Hormis la transaction de blocs, d’une valeur de 1.192.060.100 dinars, portant sur un volume de 2.073.148 titres, détenus par M. Hassen KHLIFATI, en sa qualité de personne physique, cédés au profit de sa holding patrimoniale EURL Khelifati Investment Corporation, l’activité du titre Alliance Assurances s’est chiffrée à 3.943.335 dinars, soit une progression de 175% par rapport au premier semestre 2014.

Etant le titre le plus échangé, la valeur transigée de l’action NCA-Rouiba s’est fixée à 24.002.965 dinars au terme du premier semestre 2015, soit une variation de + 65% par rapport à la même période en 2014.

Le titre SAIDAL a enregistré une variation semblable à celle de NCA-Rouiba, soit +65%, avec une valeur transigée de l’ordre de 4.748.170 dinars. Sa plus forte valeur échangée a été enregistrée au mois d’avril 2015, soit plus de 58% de son activité durant cette période.

Le titre EGH Chaîne El Aurassi a, quant à lui, connu un accroissement notable de sa valeur transigée, soit 41%, comparée à celle du premier semestre 2014, atteignant ainsi un niveau de 2.839.940 dinars.

Evolution de l’activité du marché de titres de créance

Durant les trois premiers mois de l’exercice 2015, les échanges sur les titres de créance cotés ont atteint une valeur de 1.528.290.000 dinars, soit 56, 82% de la valeur transigée au terme du premier semestre 2015.

Cependant, au mois d’avril, la valeur des transactions a été réduite à un niveau de 100.000 dinars, transigée uniquement sur le titre DAHLI. Ce n’est qu’au sixième mois de l’année 2015, que ce marché a revivifié son activité inscrivant une valeur de 1.157.945.500 dinars, soit 43,05% de l’ensemble des échanges.

L’activité des obligations assimilables du Trésor s’impose, rituellement, au marché des titres de créance à 2.682.705.500, contre uniquement 7.180.000 dinars pour le titre Dahli.

« En effet, en 6 séances de cotation sur les 127 tenues, les OAT ont pu atteindre 99,73% de la valeur transigée globale sur ce marché, repartie sur les trois maturités : 07 ans, 10 ans et 15 ans » indique la SGVB. « Six mois avant son arrivée à échéance, le titre DAHLI, a réalisé une valeur transigée de 7.180.000 dinars, soit une variation à la baisse de plus de 92% comparée au premier semestre 2014 où ce titre a transigé, à lui seul, 92,10% de la valeur échangée sur le marché auquel il appartient » souligne le rapport.

MDI Alger

Offrant un taux de rendement à échéance dépassant 6%, ce titre demeure le seul titre coté sur le marché des titres de créance émis par les sociétés par actions, les organismes publics et par l’Etat.

Bessa, Résidence la Pinède