Filière laitière: jusqu’à 50% des semences fourragères subventionnées

Les semences fourragères (semences à petits et grands grains, celles des légumineuses fourragères, graminées fourragers,…), peuvent être subventionnées jusqu’à 50% de leur prix de référence pour soutenir l’augmentation de la production laitière et à la réduction de l’importation de la poudre de lait, ont annoncé dimanche des responsables du secteur, selon l’APS.

La représentante de la direction de la régulation et du développement de la production agricole auprès du ministère de l’Agriculture, du développement rural et de la pêche, Sabah Yousri, a expliqué, lors d’un atelier national sur le développement des cultures fourragères dans le cadre du programme de la filière lait, que « ce soutien concerne l’utilisation et l’acquisition des semences fourragères, la production de l’ensilage et les fourrages enrubannés ».

La production de l’ensilage sera quant à elle soutenue à hauteur de 1.000 DA/m3 et le fourrage enrubanné à 30% du prix de référence.

Le projet de relance de la filière lait dont l’objectif est de réduire le recours aux importations de la poudre de lait dans les trois prochaines années, « exige la mobilisation des ressources disponibles (terres, eau et semences) », avait par ailleurs précisé à l’APS un conseiller du ministre de l’Agriculture, Chérif Omari, en marge de cette rencontre.

La production laitière nationale est estimée à 3,54 milliards de litres dont 2,5 milliards litres de lait de vache et la facture des importations du lait en poudre, crèmes de lait et matières grasses laitières, s’est établie à 1,04 milliard de dollars en 2015.

MDI School