Un partenariat algéro-iranien ouvre une usine de production automobile pour 300 M d’euros

Le constructeur iranien Saipa et un investisseur algérien lancent un projet de 300 millions d’euros pour l’ouverture d’une usine de production automobile à Aïn Azal, dans la wilaya de Sétif, selon le site internet Impact24.

L’ex filiale iranienne de Citroën, associée à l’investisseur algérien, Mahieddine Tahkout, reprennent la commercialisation des trois modèles de véhicules (Saipa 132 et 141, Saba et Nasim) aujourd’hui produits par la filiale algérienne de Saipa, Sarl Sipac.

Les deux actionnaires (75% des parts pour M. Tahkout et 25% pour Saipa) qui viennent d’obtenir l’accord de la direction l’Industrie et des mines de la wilaya prévoient le développement de cinq unités de fabrication.

MDI Alger

Le partenariat algéro-iranien, qui devrait sortir ses premiers véhicules début 2017, estime la création de postes de ce projets à de 1.200 emplois directs.

Bessa, Résidence la Pinède