Commerce : de nouveaux produits concernés par les licences d’importation

Le ministre du commerce a indiqué, dimanche,  qu’une liste de 5 à 6 produits soumis au régime des licences, sera publiée dans le courant de cette semaine, « en particulier des produits agricoles et probablement d’autres produits industriels. » La première liste de produits concernés par les licences d’importations concernait le ciment (portland), le rond à béton et les véhicules. « Il aurait été souhaitable que la liste soit plus longue » a indiqué Bakhti Belaïb, relevant que l’enjeu financier de la liste arrêtée dépasse à peine 7 milliards de dollars. En additionnant les contingents des produits agricoles et agroalimentaires soumis au régime de licences d’importation la facture est estimée à 8 milliards dollars, alors que l’Algérie a importé en 2014 pour 20 milliards de dollars.

Pour rappel, le ministère du Commerce a annoncé récemment l’ouverture depuis le 5 janvier 2016 jusqu’au 26 janvier 2016, à l’importation, des contingents des produits agricoles et agroalimentaires soumis au régime de licences d’importation, au titre de l’Accord d’Association avec l’Union Européenne, en application des dispositions de l’article 9 du décret exécutif n° 15-306 du 6 décembre 2015 fixant les conditions et les modalités d’application des régimes de licences d’importation ou d’exportation de produits et marchandises.

«Pourquoi nous n’avons pas été loin ?» s’est interrogé Bakhti Belaïb. « Il a été demandé,  par le comité interministériel, à tous les secteurs concernés, dans le souci de protection de la production nationale, concernant les produits soumis aux licences d’importation, de donner des indications précises concernant les compléments d’importation par rapport à la production nationale. Les ministères ont fini par faire l’aveu qu’ils ne disposent pas des indicateurs suffisamment précis pour déterminer les quantités à importer par rapport à l’offre de production nationale» a révélé le ministre du commerce. « Probablement, le comité que préside le ministère du commerce ferait appel aux Chambres de commerce » a estimé Bakhti Belaïb. Le ministre du Commerce a expliqué que le dispositif de licence est perçu comme un système de sauvegarde compte tenu de la contrainte financière d’une ampleur considérable.

MDI Alger

Bakhti Belaïb a constaté que les exportations algériennes vers les Etats-Unis ont baissé de 18 milliards de dollars en 2013 à près d’ un million de dollars en 2015.

Bessa, Résidence la Pinède