L’Arabie saoudite lance sa révolution économique pour préparer l’après-pétrole

afp-252bf6f232b2b60a42e0214f7b9916902ed9391b

Le Conseil des ministres saoudien a approuvé lundi un vaste plan de réformes pour diversifier l’économie du royaume, largement dépendante du pétrole, ont rapporté les médias saoudiens.

« Vision saoudienne à l’horizon 2030 », c’est le nom de ce vaste plan de réformes très attendu dans la sphère économique. Le Conseil des ministres l’a approuvé lors de sa réunion hebdomadaire tenue sous la présidence du roi Salmane, selon l’agence officielle SPA qui n’a pas donné d’avantage de précisions sur le contenu de ce plan.

Selon les premières précisions, l’Arabie saoudite va notamment céder en bourse une part de 5% du géant pétrolier Aramco et également se doter d’un fonds souverain de 2.000 milliards de dollars (1.777 milliards d’euros) destiné à diversifier l’activité et sortir le royaume de sa dépendance au pétrole. C’est le vice-prince héritier, Mohammed ben Salmane, qui a fait ces annonces lors d’une interview à la chaîne de télévision Al-Arabiya. Le plan est destiné à diversifier l’économie du royaume saoudien, qui dépend largement du pétrole au moment où les prix du brut sont en chute libre depuis environ deux ans.

Articles sur le même sujet

Lire plus :
Fermer