Assurances : AXA Algérie a enregistré un chiffre d’affaires de 4,11 milliards de DA en 2016

« En 2016, AXA Assurances Algérie a enregistré une croissance de 9%  de son chiffre d’affaires par rapport à 2015, ce qui correspond à une croissance 5 fois plus rapide que le marché, qui a progressé de 1,9%. Le chiffre d’affaires agrégé de deux sociétés est de 4,119 milliards de DA », a déclaré M. Guillaume  Mirabaud, Directeur  Général Adjoint  d’AXA Assurances Algérie, au cours d’une conférence de presse organisée ce lundi à l’hôtel Sofitel d’Alger.

Ce chiffre d’affaires se répartit entre AXA Dommage avec  2,56 milliards de DA, soit plus de 3% par rapport à l’année 2015, ce qui représente une croissance 4 fois supérieure au marché (0,6%) et AXA Vie avec 1,54 milliards de DA, soit plus de 20% par rapport à 2015, ce qui représente une croissance 2 fois supérieure au marché (10%).

EFTG

S’agissant des frais généraux qui englobent les salaires et les investissements, « la compagnie d’assurance a enregistré une baisse de 6%, s’établissant à1, 608 milliards de DA. Cette baisse s’explique par un contrôle assez rigoureux des frais généraux, sans renier les investissements », a précisé M. Guillaume Mirabaud.

  1. Mirabaud a rappelé que « le montant total des placements réalisés par la compagnie d’ »assurance en 2016 s’élève à 3,2 milliards de DA, dont un milliard consacré à l’Emprunt National pour la Croissance Economique (ENCE)», précisant «  les placements d’AXA Dommage s’élèvent à 2,3 milliards de DA et les produits financiers qui vont avec ces placement ont enregistré une croissance de plus de 80% sur l’exercice 2016, et ce grâce à l’emprunt national avec 5% du taux de rentabilité».

« On a commencé à opérer il y a cinq ans et pour la première fois en 2016, on est au beak even, c’est à dire que les résultats sont positifs pour AXA Algérie », a indiqué M. Pierre Vasserot, le Directeur Général d’AXA Algérie, poursuivant «quand on crée une compagnie d’assurance, il faut attendre entre 7 et 8 ans pour avoir des résultats positifs ».

S’agissant des prix, M. Vasserot a précisé que « AXA Algérie ne fera jamais de dumping tarifaire pour gagner des parts de marché ».

Concernant le réseau, il a indiqué que « AXA Algérie dispose de 72 agents salariés tout en ayant une vocation de les spécialiser sur les risques de particuliers et de petites entreprises, alors que les agents indépendants seront spécialisés dans les risques grandes entreprises ».

AXA Algérie souhaite se différencier de la concurrence en accompagnant les PME. A ce propos, M. Vasserot a indiqué que « AXA Algérie est présente sur les grandes entreprises, mais il y a un segment sur lequel, elle n’est pas suffisamment présente, c’est celui des PME ».

Interrogé sur les licences d’importation de véhicules, M. Vasserot a précisé que « suite à la baisse et à l’arrêt des véhicules importés, AXA Algérie a développé une offre pour les véhicules d’occasion, en lançant un nouveau produit auto à valeur vénale avec une croissance de plus de 13% », ajoutant « nous sommes prêts à accompagner les usines de montage de véhicules en Algérie ».  Il a aussi rappelé que les parts de marché de la société sont de 3,2% à fin 2016.

Rappelons qu’AXA Algérie a été créée dans le cadre de la règle 49/51, en partenariat avec la Banque Extérieure d’Algérie (BEA) qui détient 15% et le Fonds National d’Investissement (FNI) qui détient 36%.