Pétrole : L’APPA soutient l’Accord d’Alger

APPA

L’Association des producteurs africains de pétrole (APPA) a manifesté son  soutien et son appui aux efforts de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole pour stabiliser les marchés pétroliers, en prévision de la réunion de l’OPEP prévue mercredi prochain à Vienne pour concrétiser l’accord d’Alger, établi, le 28 septembre dernier et qui prévoit de réduire la production de l’organisation à un niveau oscillant entre 32,5 et 33 millions de barils par jour afin de limiter l’offre sur le marché pétrolier.

Le président L’APPA en exercice, Adama Toungara (photo), ministre ivoirien du Pétrole et de l’Energie, a dans une correspondance adressée au ministre de l’Energie, Noureddine Boutarfa, apporté son soutien à l’Accord d’Alger. Il a déclaré  que  l’organisation qu’il représente «  marque son soutien à l’accord d’Alger et s’associe aux efforts de stabilisation des marchés pétroliers des pays membres de l’OPEP ».

EFTG

Pour rappel, l’APPA qui a été  créée en 1987, est une organisation qui regroupe 18 pays africains producteurs de pétrole: Algérie, Afrique du Sud, Angola, Bénin, Cameroun, Congo, Côte d’Ivoire, Egypte, Gabon, Ghana, Guinée équatoriale, Libye, Mauritanie, Niger, Nigeria, République démocratique du Congo (RDC), Soudan et Tchad.

C’est ainsi que lors de la 52ème réunion ordinaire du comité des experts de l’APPA tenue récemment à Cotonou (Bénin), les pays membres de cette association ont largement débattu de  la situation pétrolière mondiale et se sont engagés à conforter les pays membres de l’OPEP afin de stabiliser les marchés.

Le président de l’APPA a précisé  que « reconnaissant l’impact de la baisse de prix du pétrole sur l’économie des pays africains et considérant que la décision historique prise par l’OPEP à Alger a donné une véritable impulsion au marché, les pays membres de l’APPA ont fait part, à l’issue de cette réunion, de leur appui au processus engagé par l’OPEP visant à faire face à la baisse des prix du pétrole  et soutiennent tout effort des pays membres de l’OPEP dans ce processus de stabilisation des prix dans les marchés pétroliers ».

A souligner que cette association, basée à Brazzaville (République du Congo), a pour objectif de renforcer la collaboration entre les différentes compagnies pétrolières des pays membres et de maintenir une stabilité des prix.

Dans ce sens, l’Algérie a intensifié son engagement en faveur de la mise en œuvre de l’Accord d’Alger lors de la prochaine réunion de l’OPEP.

Afin de faire de la réunion un vrai succès, le ministre de l’énergie M. Boutarfa a effectué plusieurs déplacements et mené une série de consultation avec les pays membres de l’OPEP pour aboutir à un consensus juste et équilibré qui permettra la stabilisation du marché du pétrole.