AccueilActualitéInternationalAgression sioniste : près de 19.000 martyrs et 55.000 blessés à Ghaza...

Agression sioniste : près de 19.000 martyrs et 55.000 blessés à Ghaza et en Cisjordanie occupée

- Advertisement -

Près de 19.000 Palestiniens sont tombés en martyrs et 55.000 autres ont été blessés, depuis le début de l’agression sioniste contre le peuple palestinien dans la bande de Ghaza et la Cisjordanie occupée, a indiqué jeudi l’agence de presse palestinienne Wafa, citant le ministère de la Santé.

« Au moins 18.600 Palestiniens sont tombés en martyrs dans la bande de Ghaza et plus de 51.000 ont été blessés, tandis que le nombre de martyrs en Cisjordanie s’élève à 286 (en plus de) 3.431 blessés », précise le ministère palestinien de la Santé dans son rapport quotidien, relevant que 70 % des martyrs sont des enfants et des femmes alors que des milliers de Palestiniens sont toujours portés disparus.

The graduate Fair

Le ministère a en outre souligné qu’environ 1,9 million de personnes à Ghaza, soit environ 90 % de la population, sont déplacées à l’intérieur du pays, dont environ 1,2 million sont enregistrées dans 154 installations de l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine (UNRWA).

Plus de 3 700 étudiants palestiniens tombés en martyrs

Le ministère palestinien de l’Education a annoncé jeudi que 3 714 étudiants palestiniens sont tombés en martyrs et 5 700 autres ont été blessés dans la bande de Ghaza et en Cisjordanie occupée depuis le début de l’agression sioniste, le 7 octobre.

Le ministère a indiqué dans un communiqué que « depuis le début de l’agression, la bande de Ghaza a enregistré 3.679 martyrs et 5.429 blessés, tandis qu’en Cisjordanie, 35 étudiants sont morts en martyrs et 271 autres ont été blessés, en plus de 82 autres arrêtés ».

Il a également rapporté que « 209 enseignants et administrateurs sont morts en martyrs et 619 autres blessés dans la bande de Ghaza, deux ont été blessés et plus de 65 ont été arrêtés en Cisjordanie ».

En outre, « 278 écoles publiques et 65 affiliées à l’Office de secours et de travaux des Nations unies (UNRWA) ont été bombardées et vandalisées dans la bande de Ghaza », a-t-on ajouté de même source.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine