AccueilActualitéNationalImportation de viande : une mesure temporaire pour protéger le bétail et...

Importation de viande : une mesure temporaire pour protéger le bétail et assurer un approvisionnement normal du marché

- Advertisement -

Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Mohamed Abdelhafid Henni, a affirmé ce lundi à Alger, que l’importation de viande blanche et rouge, récemment décidée par le ministère, est une mesure conjoncturelle visant à contribuer à la protection de l’activité d’élevage à travers le pays, tout en assurant l’approvisionnement normal du marché, rapporte l’agence officielle.

Le ministre a indiqué dans une déclaration à la presse, en marge d’une réunion consacrée à la présentation du plan stratégique de développement de la filière Céréales 2023-2028, que le but de cette décision est « de protéger les troupeaux d’élevage compte tenu de l’existence d’un marché aléatoire de la viande et de l’abattage malgré l’existence de la censure, ce qui entraîne une réduction du nombre de têtes d’élevage au niveau national.

The graduate Fair

Il a poursuivi en précisant : « Les aliments pour le bétail seront accessibles à tous les éleveurs à partir du mois d’octobre prochain, de manière organisée et sur la base des données du recensement agricole en cours, notant que l’Office de l’Alimentation du Bétail fournit ces produits à un prix stables.

Nous avons mis un mettre fin aux prix élevés et au manque de disponibilité des aliments pour animaux. Concernant la récente augmentation du prix de la viande blanche, le ministre a estimé que cette situation est due à « la baisse globale de l’activité d’élevage de poulets en raison des pertes subies par les éleveurs en raison des températures élevées ».

Il a ajouté : « D’ici 45 à 55 jours, la production de viande blanche sera à nouveau disponible de manière normale, avec la reprise de l’activité ».

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine