AccueilActualitéNationalImportation : Zitouni instruit d'accélérer le traitement des dossiers en suspens au...

Importation : Zitouni instruit d’accélérer le traitement des dossiers en suspens au niveau d’Algex

- Advertisement -

Le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations, Tayeb Zitouni, a donné de nouvelles instructions concernant les importations.

En effet, lors d’une visite mercredi au siège de l’Agence nationale de promotion du commerce extérieur (Algex), le ministre a donné des instructions à cette dernière d’accélérer le traitement des dossiers d’importation en suspens.

The graduate Fair

Selon un communiqué du ministère, à l’occasion de cette visite à l’Algex, M. Zitouni a écouté un exposé exhaustif sur les missions de cette dernière et reçu des explications détaillées sur la plateforme numérique de suivi des demandes d’importation.

Soulignant la nécessité « d’accélérer le traitement des dossiers en suspens et de faciliter l’importation des produits non fabriqués localement et la libération de l’importation des marchandises et des produits dont la production locale ne couvre pas le marché national », le ministre a appelé à « œuvrer à la protection du produit local », selon le même communiqué.

En avril 2022, le ministère du Commerce et de la Promotion des exprtations avait informé, dans une note adressée aux banques via l’Association des banques et établissements financiers (Abef), que les importateurs doitvent obtenir un document délivré par les services de l’Algex, pour domicilier leurs opérations auprès des banques.

Selon la même note, les opérateurs économiques sont dans l’obligation de consulter une plateforme numérique, préalablement à toute opération de domiciliation bancaire, et ce, afin de vérifier l’indisponibilité des produits à importer sur le marché national.

Dimanche dernier, M. Zitouni a tenu réunion de coordination pour débattre des questions relatives au secteur, en présence des cadres du ministère, des responsables des entreprises et organismes sous tutelle.

A cette occasion, M. Zitouni a donné un série d’instructions portant essentiellement sur « la libération des marchandises et des équipements au niveau des ports, destinés aux usines notamment ceux bénéficiant de licences d’importation « .

Il a également ordonné de « faciliter la sorite des marchandises des opérateurs économiques et de ne pas entraver leurs intérêts outre la simplification des démarches administratives en faveur des opérateurs économiques ».

Il semblerait qu’on se dirige vers une gestion moins restrictive des importations. En effet, une semaine après sa nomination à la tête du département du Commerce, le nouveau ministre Tayeb Zitouni a pris plusieurs mesures relatives au dossier des importations.

A rappeler qu’en février dernier, une dépêche de l’agence officielle APS rapportait que le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, n’a, à aucun moment, interdit les importations, « l’autosuffisance n’existe dans aucun pays au monde, les importations sont nécessaires ». Il a plutôt exigé la fin de l’anarchie.

Comprendre, selon l’APS : pas d’importations de produits dont le citoyen n’en a aucun besoin. Il a exigé d’assainir le secteur pour mettre fin aux surfacturations, source de transferts illégaux d’importantes sommes en devises, qui se chiffrent en milliards de dollars.

Dans le remaniement ministériel qu’il a opéré le 16 mars, le chef de l’Etat a d’ailleurs effectué un changement à la tête du ministère du Comemrce et de la Promotion des exportations, en nommant Tayeb Zitouni en remplacement de Kamel Rezig, qui a été nommé Conseil auprès du président de la République.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine