HomeActualitéNationalGhardaïa : ouverture d'un Salon dédié à la promotion du tourisme saharien

Ghardaïa : ouverture d’un Salon dédié à la promotion du tourisme saharien

Un Salon dédié à la promotion et au développement du tourisme saharien s’est ouvert, vendredi à Ghardaïa , avec la participation d’une soixantaine de tour-opérateurs et exposants représentant les différentes wilayas du pays.

Organisé par le ministère du Tourisme et de l’Artisanat en collaboration avec la wilaya de Ghardaïa, le coup d’envoi de cet événement qui s’inscrit dans le cadre de la relance du Festival international du tourisme saharien qui a connu un répit suite à la crise sanitaire mondiale, a été donné à l’hôtel El Djanoub par le ministre de Tourisme et de l’Artisanat, Yacine Hamadi, en présence de la ministre de la Culture et des Arts, Soraya Mouloudji, du wali de Ghardaïa, Abdellah Abinouar, de représentants du président de l’Assemblée populaire nationale, de députés et d’élus locaux.

En visitant les différents stands du Salon, M. Hamadi a insisté sur la promotion des potentialités touristiques du pays ainsi que le patrimoine immatériel et matériel national, appelant à faire des secteurs du tourisme, de l’artisanat et de la culture des « leviers de croissance économique » de premier ordre, notamment dans le Sud.

« Ce salon se veut un espace qui offre visibilité et environnement propice à la créativité et à la professionnalisation du secteur touristique et artisanal », a-t-il fait savoir, devant des responsables de tour-opérateurs du tourisme.

Pour M. Hamadi, plusieurs facteurs concourent à faire du sud algérien un « espace dynamique et une destination touristique incontournable dont plusieurs sites sont classés patrimoine universel de l’humanité, particulièrement Ghardaïa, véritable école d’architecture ».

Dans l’optique d’améliorer l’environnement touristique, de nombreux opérateurs du tourisme approchés par l’APS ont souligné la nécessité de développer significativement le transport aérien entre les pays émetteurs de touristes et le sud algérien.

Pour l’expert international du tourisme, Said Boukhelifa, le secteur doit prendre en compte les souhaits des touristes étrangers et les accompagner. « Il s’agit également de la formation des accompagnateurs et guides des touristes étrangers dans notre pays en prenant en compte les intérêts et préférences de ces touristes », a-t-il ajouté .

De son côté, le responsable de l’agence touristique « Visa Travel » d’Ouargla, Kamel Chaib, a souligné l’importance de la promotion de la destination Algérie, tandis que son confrère de l’Agence Akar Akar de Tamanrasset, Mohamed Zounga, a appelé à redoubler d’efforts pour « s’adapter aux nouveaux modes de commercialisation offerts par les nouvelles technologies, notamment l’e-marketing, et adhérer aux exigences des touristes étrangers en préservant notre patrimoine touristique ».

Ce salon qui regroupe les tour-opérateurs du tourisme contribue, selon les organisateurs, aux efforts visant à surmonter les effets négatifs de la pandémie du Coronavirus (Covid-19), à développer les secteurs du tourisme et de l’artisanat en tant que levier de développement local, et à consolider l’attractivité économique et touristique du sud algérien.

C’est une opportunité pour les différents partenaires du tourisme de se rencontrer et d’établir des échanges d’expériences afin de relancer cette activité.

Ce salon a débuté en marge du coup d’envoi de la 5éme édition du Festival international du tourisme saharien (9-11 décembre 2022) prévu dans la soirée, signale-t-on.

APS

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine